jeudi, septembre 30, 2010

Paris sportifs : Conseils

Valentin Haüy

Comme vous l'avez peut-être déjà lu, à la fin du mois, nous allons faire la fête à la salle Valentin Haüy. Mais qui est au juste ce Valentin Haüy qui avec sont frère Renè-Just occupent deux rues amienoises ?

C'est un picard, il fut l'un des premiers à s'intéresser au devenir socio-culturel des aveugles et fonda à Paris la première école pour aveugles, devenue depuis l'Institut national des jeunes aveugles. Il mit également au point leur matériel de lecture et s'attacha à promouvoir leur insertion par le travail.
Découvrez l’Association Valentin Haüy qui sensibilise le public à la cause des personnes aveugles et malvoyantes. Avec son dispositif original, original et participatif, le premier livre AudioSolidaire. Du 27 septembre au 29 octobre, l’Association Valentin Haüy lance une vaste campagne de sensibilisation du public à la cause des personnes aveugles et malvoyantes au travers d’un dispositif original et participatif : le premier livre AudioSolidaire.

L’idée du livre AudioSolidaire est née d’une volonté de l’Association Valentin Haüy d’aller à la rencontre du grand public et de le sensibiliser au handicap visuel. Il s’agit d’un projet inédit qui fédérera pour la première fois plusieurs centaines de personnes autour d’une même action :
la lecture du livre « Ensemble c’est tout » d’Anna Gavalda.

Comment participer à cette opération ?
En vous vous connectant sur le site www.avh.asso.fr/audiosolidaire,
- Vous choisissez un extrait du livre,
- et vous le lisez (c’est simple, non ?).
En participant à ce premier livre AudioSolidaire, vous faites est un geste simple, ludique et solidaire. Et lire quelques passages, c’est participer à une aventure forte de sens.

Votez pour votre vidéo préférée !
Un concours de vidéos pour créer le premier spot TV de l'association a été lancé du 3 mai au 28 juin via la plateforme Eyeka. La communauté des 80 000 créateurs affiliés a donc été appelée à concevoir un film permettant de sensibiliser le grand public au handicap visuel en illustrant la vie au quotidien des aveugles ou malvoyants, et en montrant que des solutions existent et doivent se généraliser, grâce à l’Association Valentin Haüy. C'est ainsi que plus de 60 spot de 45’’ ont été réalisés, illustrant chacun un ou plusieurs services ou produits mis en œuvre par l'association et mettant ainsi en avant l'importance de son action.

Voitures électriques

Au feu les radars


Un petit merci à Maryline qui croit bon de me rappeler que mon petit point doit faire attention aux nouveaux radars :
"Quatre radars vont être installés à des carrefours stratégiques et très fréquentés à Saint-Maurice, Amiens Nord, Sud-Est et Henriville. L'objectif est de lutter contre la vitesse et les comportements à risques. Le dispositif va très vite se généraliser.

Au carrefour entre la rue Cagnard et le quai de la Somme. À l'angle de la rue de Cagny et de la rue Raymond-Gourdain, de la rue Franklin Roosevelt et de la rue Picasso, et de la rue Saint-Fuscien et de la rue Ducange. Mieux vaudra éviter désormais d'y griller le rouge. Les feux tricolores vont être équipés de radars. « Assez rapidement », annonce la préfecture.

L'objectif de ce dispositif est de « lutter contre la vitesse au volant, seconde cause de mortalité routière ». Le véhicule est flashé par l'arrière. Les deux-roues sont donc eux aussi concernés. La photo est prise au moment du franchissement, alors que l'arrière du véhicule a dépassé la ligne d'effet du feu. Si le franchissement s'effectue à l'orange, le dispositif de contrôle ne se déclenche pas. Et précision importante : aucun panneau n'annoncera aux conducteurs la présence du radar.

En cas de flash, les sanctions sont lourdes. Le contrevenant est passible d'une amende forfaitaire de 35 €, d'un retrait de quatre points sur son permis de conduire et d'une suspension du permis de conduire pour une durée de trois ans au plus.

Les quatre sites, très fréquentés aux heures de pointe, n'ont pas été choisis au hasard. L'accidentologie, la protection des piétons, mais aussi l'apaisement de la conduite sont entrés en ligne de compte dans les critères de choix.

Ces radars vont se multiplier. Trois autres sites sont déjà validés à Rivery. Au carrefour entre la rue du général Leclerc et la rue Baudrez. Au carrefour entre l'avenue de la Défense Passive et l'avenue du Petit-Fort et enfin rue Thuillier-Delambre. À Longueau, un radar flashera bientôt les automobilistes à l'angle de l'avenue Henri-Barbusse et la rue du Chevalier-de-la-Barre, près du pont SNCF.

À Amiens, « six autres sites sont encore en attente de validation. Le préfet a fait des propositions en février ».
La Ville doit donner une réponse. "

Théâtre inutile


Photo003
Originally uploaded by francois et fier de l'Être.


On ne peut pas toujours tirer sur la même ambulance. Il faut parfois savoir reconnaître lorsque la municipalité se débrouille bien.

C’est la raison pour laquelle je veux vous parler aujourd’hui du joli programme concocté par Pascaline Annoot-Fermantel, madame le maire Adjoint pour la journée du treize octobre prochain. Dans le cadre de la journée mondiale du refus de la misère et pour l’élimination de la pauvreté, et pour la première fois, la ville d’Amiens, en lien avec l’année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, s’engage aux côtés d’ATD Quart monde pour célébrer cette journée à partir de 14h30 dans la magnifique bibliothèque d’Amiens.

Les amiénoises et amiénois confrontés à la pauvreté pourront exceptionnellement venir exprimer leur difficultés, leurs attentes et leurs engagements dans ce beau lieu symbolique de rencontre et de communication.

Dans le cadre de cette manifestation, trois temps seront organisés :
- L’expression théâtrale des personnes victimes de la pauvreté avec la compagnie du Théâtre Inutile.
- Une réalisation artistique des enfants des centres de loisirs.
- Et une rencontre-débat sur les réalités de familles sans toit.

La manifestation se clôturera par un vernissage.

C’est ensemble que nous pouvons changer le regard de la société sur les très pauvres.

P.S. : Je vous assure que dans le ridicule, je n’invente rien. Chacun des mots se trouve bien dans le courrier de l’adjoint au maire. Malgré tout, je ne lui en veux pas trop. Tout d’abord, parce qu’au moins elle a le courage de faire quelque chose. Ensuite parce qu’une de ses dernière phrase sauve tout ce projet si kitch : « Je crois sincèrement à la vertu du projet commun et à l’action collective. ».

Donc je vous invite à participer le mercredi 13 octobre 14h30 à la bibliothèque (je ne pense pas faire insulte aux autres en subodorant qu’il s’agit de celle du centre ville, et qu’à la périphérie, on peut aller se faire brosser).

mercredi, septembre 29, 2010

le projet de loi de finances pour 2011

Le ministre du budget, des comptes publics et de la réforme de l’Etat a présenté, avec la ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi, le projet de loi de finances pour 2011.

Construit dans un contexte de reprise économique (on prévoit +1,5% de croissance en 2010 et + 2% en 2011 après -2,6% en 2009), ce budget poursuit la stratégie de maîtrise des déficits tout en accompagnant la reprise de l’activité.

I. Le budget 2011 met en oeuvre un effort sans précédent de maîtrise des dépenses.
Il se caractérise pour la première fois par une stabilisation en valeur des dépenses, hors charge de la dette et pensions (« zéro valeur hors dette et pensions »). Cette norme a un effet vertueux : elle empêche le recyclage en dépenses courantes des économies induites, pour le budget de l’Etat, par la réforme des retraites ; de fait, elle permet à la dépense totale de l’Etat sur le périmètre de la norme élargie (budget général y compris dette et pensions, et prélèvements sur recettes) de progresser moins vite que l’inflation (-0,2% en volume).

Pour autant, les publics les plus fragiles seront protégés : les règles du revenu de solidarité active seront préservées, de même que les autres minimas sociaux financés par le budget de l’Etat. La préparation de l’avenir est en outre clairement affirmée comme une priorité, ce que traduisent la progression du budget de la recherche et le fait qu’universités et opérateurs de recherche seront exonérés de toute suppression d’emplois. En outre, le programme d’investissements d’avenir de 35 Md€ entrera pleinement dans sa phase opérationnelle en 2011.

La stabilisation des dépenses est obtenue grâce à l’application de normes transversales sur les dépenses de fonctionnement et d’intervention (-5%), y compris celles des opérateurs, et à la poursuite du non remplacement d’un fonctionnaire partant à la retraite sur deux (soit -31.600 emplois). Elle est permise par la mise en oeuvre des réformes et économies décidées dans le cadre de la révision générale des politiques publiques.

Les collectivités territoriales sont associées à cet effort. Les dotations que l’Etat leur verse seront également stabilisées en valeur.

II. Le déficit budgétaire connaîtra en 2011 une réduction historique.

Le déficit prévisionnel pour 2010 s’établit à 152 milliards d’euros, soit le niveau prévu au moment du vote de la troisième loi de finances rectificative en mai dernier. Les recettes fiscales sont en effet globalement conformes aux attentes ; la norme de dépense de l’Etat sera respectée.
Le déficit du projet de loi de finances pour 2011 s’élève quant à lui à 92 milliards d’euros en diminution de 60 milliards d’euros par rapport à la prévision pour 2010. Cette amélioration du déficit rend compte des efforts accomplis en matière de maîtrise des dépenses, de l’amélioration des recettes liée à la reprise de l’activité et des suppressions de niches ou autres mesures fiscales qui bénéficient au budget de l’Etat. Elle résulte aussi de l’achèvement de la mise en place des dépenses d’avenir et d’autres facteurs (fin du plan de relance de l’économie, transition liée à la réforme de la taxe professionnelle) qui ont pesé sur le déficit budgétaire en 2010 et qui ne se retrouvent pas en 2011.

Au total, cet effort contribue à sécuriser le passage du déficit public de 7,7% du produit intérieur brut en 2010 à 6,0% en 2011, ceci constituant pour le Gouvernement français un impératif quel que soit le taux de croissance effectivement constaté en 2011.

III. Les mesures fiscales du projet de loi de finances pour 2011
Elles sont articulées autour de deux priorités : participer à l’effort de maîtrise des déficits publics et de financement de notre système de solidarité par des mesures de réduction et de rationalisation des dépenses fiscales et poursuivre les réformes structurelles engagées depuis 2007 pour mettre notre système fiscal au service de l’économie et de la croissance.

Pour mettre en oeuvre le premier de ces objectifs, le Gouvernement entend privilégier la réduction des dépenses fiscales plutôt que des augmentations généralisées d’impôts.

Compte tenu de ces orientations, le projet de loi propose un ensemble de réductions et de suppressions de dépenses fiscales et de niches sociales visant à financer la réforme des retraites, la dette sociale et le déficit du budget de l’Etat et de la Sécurité sociale.

Outre la reprise des mesures fiscales annoncées lors de la présentation du projet de loi portant réforme des retraites, le projet de loi propose une série de mesures visant essentiellement le secteur de l’assurance, qui permettent de financer la dette sociale. Il est par ailleurs proposé de simplifier le régime de la déclaration d’impôt sur le revenu des couples afin de rétablir la progressivité de l’impôt, de revoir le champ d’application aujourd’hui exagérément extensif du taux réduit de TVA applicable aux offres de télévision – tout en garantissant le financement du cinéma –, de diminuer les avantages fiscaux au profit de l’investissement dans des équipements de production d’énergie photovoltaïque, et de délimiter le champ des investissements éligibles aux réductions d’impôt sur le revenu et d’impôt sur la fortune pour souscription au capital de PME afin d’en concentrer les effets sur les activités véritablement risquées.

Il est enfin proposé d’appliquer une réduction de 10 % (« rabot ») sur l’avantage en impôt procuré par les réductions et crédits d’impôt compris dans le champ du plafonnement global des niches, à l’exception des mesures de soutien à l’emploi et au logement social en Outre-mer.

Ainsi, les niches fiscales et sociales seront réduites par le PLF et le PLFSS de plus de 10 milliards d’euros en moyenne sur 2011 et 2012. En ajoutant les autres mesures de recettes incluses dans ces deux textes, l’effort de réduction des déficits publics induit par ces recettes nouvelles sera de 10,9 milliards d’euros en 2011 et 13,6 milliards d’euros en 2012.

Cet effort est réparti de manière équilibrée entre la contribution des ménages et celle des entreprises. En outre, l’ensemble des contribuables participera à l’effort collectif, notamment les plus aisés. La contribution supplémentaire d’un point sur les hauts revenus et les revenus du capital, prévue dans le plan de financement des retraites, et le « rabot » des niches fiscales ne seront pas pris en compte pour le calcul du bouclier fiscal.

Le Gouvernement entend par ailleurs poursuivre les réformes structurelles engagées depuis 2007 pour mettre notre système fiscal au service de l’économie et de la croissance.

A ce titre, il propose de pérenniser le remboursement immédiat de la créance de crédit d’impôt recherche (CIR) pour les PME, afin que leur effort de recherche ne soit pas bridé par leur capacité d’endettement, et d’alléger la fiscalité sur les brevets, afin de favoriser leur exploitation en France. Les dispositifs d’aide à l’accession à la propriété, aujourd’hui multiples, seront fusionnés dans un dispositif unique plus simple, plus efficace et mieux ciblé. Enfin, le développement des territoires ruraux sera encouragé par un aménagement du crédit d’impôt en faveur de l’agriculture biologique et des régimes d’aide à la création et à la reprise d’entreprises dans les zones de revitalisation rurale (ZRR) et dans les zones d’aide à finalité régionale (AFR).

Décidé à tirer les conséquences de la crise financière, le Gouvernement propose aussi de renforcer la régulation des marchés financiers, d’une part en soumettant les activités risquées des grandes banques à une taxe systémique, d’autre part, en augmentant les ressources affectées à l’Autorité des marchés financiers pour lui donner les moyens nécessaires à l’accroissement du champ de ses missions.

Enfin, conformément à la clause de rendez-vous prévue par la loi de finances pour 2010, le projet de loi de finances pour 2011 parachève l’importante réforme de la fiscalité locale votée l’an dernier, en proposant divers aménagements qui résultent des travaux d’évaluation menés au cours de l’année 2010, ainsi qu’un renforcement des mécanismes de solidarité financière entre collectivités territoriales.

Programmation des finances publiques pour les années 2011 à 2014

Le ministre du budget, des comptes publics et de la réforme de l’État a présenté un projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2011 à 2014.

Ce projet de loi met en oeuvre, pour la deuxième fois, la révision constitutionnelle du 23 juillet 2008, qui a consacré cette nouvelle catégorie de loi appelée à définir « les orientations pluriannuelles des finances publiques ». Il couvre donc l’ensemble des acteurs de la dépense publique : l’Etat, mais aussi les administrations de sécurité sociale et les collectivités territoriales, dans le respect de leurs compétences et de leur autonomie.

La stratégie proposée doit permettre de ramener le déficit public de 7,7% du produit intérieur brut (chiffre attendu pour 2010) à 6% en 2011 et 2% en 2014. Elle doit également permettre de maîtriser l’évolution de la dette publique, qui devrait décroître à partir de 2013.

Pour ce faire, la stratégie écarte toute idée de hausse généralisée des impôts, pénalisante pour la croissance économique, et s’appuie au contraire sur deux leviers. La maîtrise de la dépense publique, d’une part, se traduit par un rythme de croissance annuel sur la période 2011-2014 de +0,8% en volume (hors fin du plan de relance). La progression anticipée des recettes, d’autre part, est le résultat combiné de l’amélioration de la conjoncture économique, qui permet de récupérer les moins-values de recettes observées pendant la crise, et de l’effort de suppression de niches fiscales et sociales engagé en 2011, qui sera poursuivi avec constance sur toute la période 2012-2014.

Le projet de loi de programmation décline ces objectifs pour chacun des acteurs de la dépense publique. Il programme ainsi jusqu’en 2013 par mission l’ensemble des dépenses de l’Etat. Celles-ci seront stabilisées en valeur hors charge de la dette et pensions (« zéro valeur hors dette et pensions ») sur la période, ce qui permettra une progression du total de la dépense de l’Etat y compris dette et pensions légèrement inférieure à l’inflation observée. Les concours de l’Etat aux collectivités locales seront eux aussi stabilisés en valeur. La progression des dépenses d’assurance maladie sera limitée à 2,9% en valeur en 2011, puis 2,8% par an à partir de 2012. L’évolution de la dépense publique intégrera aussi les économies réalisées grâce à la réforme des retraites actuellement en discussion.

Le projet de loi de programmation des finances publiques définit de nouvelles règles de gouvernance pour aider à tenir cette trajectoire. Elles sont au nombre de trois. L’intégralité des surplus de recettes constatés sur la période de la programmation, qu’ils reviennent à l’Etat ou à la sécurité sociale, doit être utilisée pour réduire les déficits publics. Le Gouvernement s’engage sur un montant de recettes minimum à attendre des mesures de suppression de niches fiscales et sociales à réaliser chaque année. Enfin, le projet de loi de programmation des finances publiques interdit aux entités dépendantes de l’Etat de recourir à l’endettement, souvent utilisé comme un moyen de contourner les disciplines budgétaires.

Le projet de loi de programmation est ainsi le support de la stratégie de redressement des finances publiques. Le projet de loi de finances et le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2011 constituent les premières étapes de mise en oeuvre de cette stratégie.

Il n'y a pas que les commerçants en colère


Saint Leu
Originally uploaded by francois et fier de l'Être.

Une petite piqure de rappel : Le jeudi 7 octobre, la semaine prochaine, on compte sur la présence du plus grand nombre pour la manifestation dont le départ est prévu à 17h30 de la place René Goblet. Vous remarquerez au passage, que cela ne gênera en rien les sorties de bureau. Nous comptons sur tous les Picards mécontents du plan de circulation du centre ville d’Amiens. Nous ne pouvons laisser des personnes dans le besoin de se déplacer pour accéder au centre de radiologie, chez un avocat, chez un pharmacien de garde , ou tout simplement, profiter de la ville, la cathédrale, etc..

Nous espérons fédérer tous ceux qui en ont marre de se faire percuter par des vélos eux même obligés de rouler sur les trottoirs pour éviter des caniveaux de plus de quinze centimètres ou de se prendre des bornes et bites en plein milieu de ces même trottoirs ou des pistes cyclables, des automobilistes qui pour passer du nord au sud de la ville sont dans l’obligation d’en faire tout le tour, de ces rues à une seule voie de circulation qui chaque matin sont obstruées par les camions de livraison, de ces places de parking dont la raréfaction va grandissante, de ces parkings souterrains dans lesquels les handicapés se retrouvent prisonniers par manque d’entretien des ascenseurs, de ces beaux trottoirs tous neufs qui s’abiment déjà moins d’un mois après leur fabrication car la chaussée, elle, voit son état se dégrader.

Contrairement à la municipalité, nous sommes à votre écoute alors n’hésitez pas à exprimer votre mécontentement.

A la semaine prochaine et merci pour votre solidarité

mardi, septembre 28, 2010

lundi, septembre 27, 2010

Jeu des silouhettes


copy2
Originally uploaded by francois et fier de l'Être.
Pour le thé dansant d'halloween, je prépare comme d'habitude un jeu photographique. Il s'agit d'une série de silouhettes en noir et blanc qu'il faut reconnaitre. C'est plus difficile qu'il y parait.

Jardiland TV 4eme émission

mercredi, septembre 22, 2010

L'argent ne dort jamais

Wall Street, New York : en plein krach boursier de 2008, un jeune trader Jacob Moore (Shia LaBeouf) est prêt à tout pour venger son mentor, que d’obscures tractations financières ont poussé au suicide. Il demande de l'aide à Gordon Gekko (Michael Douglas), le meilleur - et le pire – des gourous de la finance, qui vient de sortir de 20 ans de prison pour délit d’initié. Jacob va apprendre à ses dépens, que Gekko reste un maître de la manipulation, et que l’argent ne dort jamais. Le nouveau chef d’œuvre d’Oliver Stone.

Le grade et la fonction

Après le faux départ de ce matin, j'avais décidé d'aller faire un tour au bureau histoire de relancer une ou deux applications tombées en rideau suite à la panne de ventilateur de l'un des serveurs. Malheureusement, je n'ai pu travailler que sur une, une alerte incendie nous ayant mis tous à la porte. Un ouvrier qui réparait un ballon d'eau chaude au troisième ayant oublié d'éteindre les alarmes incendie avant de faire usage de son chalumeau. Donc, tant qu'à être dehors, j'ai été boire un café dans un troquet près de la gare, le Marivaux en attendant mon car pour la gare TGV haute-Picardie.

Au moins, je puis maintenant prendre le TGV. Fut un temps pas si lointain où selon le grade et la fonction, vous n'aviez le droit qu'au TER ou au corail. Cela ferait marrer les jeunes mais ces ségrégations dignes de Courteline, j'en ai vécues à mes débuts dans l'administration.

Ainsi, lorsque j'ai débuté, on pouvait jugé le grade et l'utilité d'un fonctionnaire à la taille du plateau de son bureau. Un jeune commis n'avait le droit qu'à un bureau dit « demi-secrétaire », soit un plateau de un mètre dix avec un petit tiroir en dessous. Un contrôleur, se voyait attribué un bureau « secrétaire », c'est à dire, le même plateau avec un caisson en dessous. Un attaché pouvait se vanter d'avoir un bureau « demi-ministre », c'était un bureau d'au moins un mètre trente avec un caisson, tandis qu'un administrateur avait le droit au « ministre », le même avec deux caissons.

Il faut dire qu'en ces temps là, le grade avait beaucoup plus d'importance que la fonction. Lorsque je me suis retrouvé jeune contrôleur tout frais émoulu de l'école, je me suis retrouvé affecté dans un bureau spécialisé dans le « quart ». C'était fin 1982, le recensement de la population venait d'avoir lieu et il s'agissait d'extraire un bulletin sur quatre afin d'affiner nos statistiques. Il suffisait ensuite de multiplier les résultats par quatre pour avoir une à peu près bonne estimation. C'est ainsi que certaines petites communes se retrouvaient avec quatre curés alors que d'autre n'en avaient pas mais l'erreur statistique est une autre histoire. Pour en revenir à mon ancienne affectation, je me retrouvait comme un con à devoir diriger une dizaine de personne. Le boulot en lui même n'était pas compliqué, il suffisait de savoir compter jusque trois. Un, deux, trois et je sort la fiche du dossier.

Ce qui m'a alors frappé c'est la hiérarchie. J'avais non seulement droit à un bureau « secrétaire » avec un caisson vide puisque pour mon travail, je n'avait besoin que d'un crayon de bois pour calculer le total des feuilles tirées et le communiquer à mon supérieur qui lui était habilité à calculer le taux d'avancement du tirage. Mais en plus, ce bureau était tourné face à mes employés et juché sur une petite estrade de bois d'environ une quinzaine de centimètres. Mais le croyez vous, j'avais à mes pieds une « agent administrative principale » elle même tournée vers les autres et je ne devais leur adresser la parole que par son intermédiaire. Cela donnait une situation qui eu été comique si elle relevait de la fiction : Mme Dugomier pouvez vous demander à Mr Truc combien il a tiré de personnes ?

Si j'avais voulu faire les choses dans les règles, j'aurai du me plier à cette façon de procéder, toutefois, un peu rebelle, j'avais décidé plutôt que de me faire chier toute la sainte journée de procéder moi même à quelques tirages. Vous n'imaginez pas quelle révolution c'était. La mère Dugomier ne pouvait plus me voir en peinture et faisait tout pour rétablir son semblant d'autorité. Pour rien au monde, elle ne se serait abaissée à faire le boulot d'un commis.

Vous vous imaginez surement qu'avec les bons résultats du taux d'avancement ma hiérarchie était satisfaite ? Que nenni, au bout de deux ou trois jour de ce traitement, j'eus le droit à un beau sermon, j'enlevais le travail des vacataires et chargés de mission qui n'avaient pas la chance d'être fonctionnaires.

P.S. : Arrivé à Libourne à 18H37 suite à l'alerte à la bombe.

Le valet de coeur


Le valet de carreau étant pris par Thomas, comme le valet de tréffle est déjà occupé, Matthieu fera donc le valet de coeur.

mardi, septembre 21, 2010

Venére et faux départ

Ca commence bien : 20 minutes de retard suite à des problémes materiels. Du coup, je ne suis même pas sur d'avoir ma correspondance à Paris et je risque d'arriver en retard à ma première réunion de directeurs régionaux de l'informatique. Je commence à bouillir.

Faux départ : Après plus de 40 minutes de retard, je suis assuré de ne pas avoir ma correspondance donc je repars vers midi en car pour la gare TGV Haute-Picardie. Moralité, la journée est fichue et je vais râter le premier jour de réunion.

Bravo la SNCF.

Photos ou Cartes à jouer


Tous ceux qui connaissent mon travail sur les cartes à jouer doivent comprendre que je vais bien m'amuser avec celle-ci du fiston. Tous ces carrés et ces cercles c'est littéralement hypnotique. J'en avais un peu bavé pour les ombres de la chemise de thomas et surtout pour les maille du pull bleu mais là, je sens que je vais en chier des ronds de chapeaux. Une vrai gageure. Quand j'ai vu son polo, je n'ai pu m'empécher de sauter sur mon appareil photo.
Pour les autres :
Dame de coeurvalet de carreauxValet de trefle

lundi, septembre 20, 2010

Poker



Après les cartes, il faut que je vous parle d'un site de poker online, accessible sur Mac, PC et Linux et sans téléchargement. Des parties et des tournois 100% gratuits ("freerolls") pour tous les niveaux, avec 1.400€ à se partager tous les jours. Des rencontres originales et des échanges permanents grâce un chat central comme on en trouve rarement sur le net, avec la présence régulière des stars du "Team Winamax" qui répondent aux questions des joueurs. Une "Poker School", avec des professeurs reconnus et les jeunes stars du "Team Winamax" qui prodiguent en permanence des conseils adaptés, par écrit et en vidéo. L'actualité de la haute compétition, tout au long de l'année, grâce à des reportages et vidéos "live" sur les grands événements internationaux (WSOP, WPT, EPT) où l'on suit les pros du "Team Winamax" et toutes les autres stars du circuit. Une sécurité de jeu à toute épreuve. Notre toute nouvelle plate-forme de poker est rapide et adaptée aux joueurs de tous les niveaux.
La protection des joueurs contre l'addiction par une surveillance rigoureuse des comptes clients et des conseils de modération et d’auto-exclusion. Interdiction du site au mineurs.

Un club VIP et un "Espace Cadeaux", où les joueurs fidèle peuvent s'offrir des cadeaux. Le poker sur winamax.fr se joue de chez soi, grâce à un tout nouveau logiciel conçu et testé par nos pros, pour les joueurs de tous niveaux.

Quelle que soit l’heure, vous trouvez la table qui vous convient, en partie libre ou en tournoi. Dépasser vos amis ou affronter les champions, c’est à vous de choisir votre challenge...

Sur Winamax Poker vous ne trouverez pas seulement une plateforme de jeu fiable et agréable, vous pourrez également apprendre le Poker (ou vous perfectionner), suivre l’actualité des tournois internationaux, et participer à la plus grande communauté de Poker francophone.

Des promotions et opérations spéciales sont organisées en permanence :
Promotions régulières :

• 11 Freerolls quotidiens (ce sont des tournois 100% gratuits avec 1350€ de dotation tous les jours),

• Le meilleur Bonus : vous recevez un bonus du montant de votre premier dépôt (dans la limite de 1.000€. Le bonus est crédité en 5 paliers de 20%),

• Le Sunday Surprise (tournoi à 10€ tous les dimanches avec une surprise exceptionnelle ajoutée pour le gagnant),

• De nombreux tournois Deepstack à prix garantis (Tournois Xtra, High Roller et Xtrem),

• Les tournois Kill The Pros pour affronter les membres du Team Winamax, dont Patrick Bruel !

• Des Challenges et un Grand Prix hebdomadaires pour les joueurs de cashgame, de tournois et de Sit&Go.



Opérations exceptionnelles :

• Le King5 : Championnat de France de Poker par équipe, un rendez‐vous immanquable pour la communauté française du Poker,

• Winamax sponsorise le France Poker Tour : Championnat de France de Poker, une série de tournois gratuits en Live avec 200.000€ de prix,

• Winamax Open Dublin : le premier grand tournoi Winamax en Live !


Comme on dit à Las Vegas : «Shuffle up and deal!»

dimanche, septembre 19, 2010

Aide mémoire


Nous sommes allés fêter la saint Adhemard à Daour, à une dizaine de kilomètres d'Amiens. Nous nous somme bien amusés. Aujourd'hui, j'esperais voir Anne-Claire qui célebrera la journée mondiale de la maladie d'Alzheimer mais aussi les 15 ans du centre d'accueil de jour Les Saules. De 14h à 17h30, elle y acceuillera familles et patients. Il y aura même un débat sur le sujet à quinze heures. Malheureusement, je travaille et doit préparer mon voyage à Libourne.


P.S. : Ce ravissant sourire est celui de l'une des danseuses folkloriques croisées à Daour. Avouez qu'il eu étè dommage de le râter.

Qui vole un neuf...


Ce n'est jamais trés agréable de ce faire traiter de trou du cul.
Surtout quand on se les péles, en plein vent dans le coin le moins passant du cloitre Dewailly pour le salon des associations : Agora.
Un grand barbu munit d'une canne tournait depuis cinq bonnes minutes autour du stand en hochant la tête d'un air désapprobateur. Je l'apostrophes comme je le fais à chaque fois d'un "vous connaissez notre action ?"
Là dessus il me répond en haussant le ton histoire de se faire entendre des stands voisins : "Ho! Oui, mais de mon temps, les bénévoles ne restaient pas comme des trous du cul sur une chaise, on fesaient la quête dans la rue. Quand je suis allé l'hivers dernier au chalet, on m'a dit que l'on ne fesait plus que des paquets cadeaux dans les supermarchés. Aprés, on lit dans les journaux que vous avez besoin de sous. C'est une honte et tout le monde le dit. Vous n'etes qu'une bande de trous du cul. Donnez moi un tronc et je vous montrerai.".

Je suis trop gentil, je l'ai laissé partir mais j'avais une envie folle de rétorquer : "Qu'est ce que tu as ma poule ? Tes ragnagnas ? Tu oublies de dire que si tu es sur notre liste noire des quêteurs c'est parce que des commerçants t'ont vu te servir directement dans le tronc et que ca c'est une honte. Et des hontes comme celles-ci nous font plus de tord que ce que ta quête nous rapporte."

Apres le coup du pack de lait, c'était le pompom.

samedi, septembre 18, 2010

Qui vole un six...

Aujourd'hui, vous me trouverez au salon Agora. Mais de cela je vous parlerai plus tard. Je me dois de vous raconter notre mesaventure du soir.
J'ai quitté le boulot pas trop tard et apres avoir fait une petite balade avec les toutous, nous sommes allés faire quelques courses en prevision de mes trois jours à Libourne. Quand cela ce passe ainsi, ma Nenette ne fait pas de cuisine et nous mangeons au restaurant Flunch de Geant. Ce n'est pas particulierement bon, mais ce n'est pas cher et le personnel est aimable. Nous sommes allés voir le dernier film de Ben Affleck, Town avant de rentrer assez tard et chargés comme des baudets avec nos comissions
Comme nous nous servons du garage pour y entreposer nos reserves et que nous ne voyions pas l'interet de monter le pack de lait sur trois étages pour le redescende apres avoir trié nos courses, nous l'avons laissé une dizaine de minutes prés de la porte de l'ascenseur.
Le croiryez-vous, mais comme l'immeuble est sécurisé, il y a dans la population essentiellement snobinarde de ces 17 appartements un ou une quidam qui se satisfait du statut de voleur pour le modeste prix de six bouteilles de lait.

P.S. : La photo n'a aucun rapport.

vendredi, septembre 17, 2010

jeudi, septembre 16, 2010

Lecture et publicité


Samedi, je retransmettais un message de Xavier Bailly donnant le programme des 10 journées du patrimoine. Et, grosse surprise, le moteur de recherche Google m'a positionné en premier pour la combinaison de mots "journées patrimoine amiens". Il s'en est suivi un afflu de nouvaux visiteurs et de pages lues.
Ors, dans le même temps, leur societé (Google) m'a envoyé une offre de 75 euro de publicité "Adworks" sensée m'apporter prés de 300 nouvaux visiteurs par jour. Adworks est un peu le pendant d'Adsense. Avec Adworks vous payez pour que l'on affiche votre message publicitaire et Adsense vous paye pour afficher de la pub. Malheureusement, j'ai eu des déboires avec Adsense. Au momment de payer pour la publicité affichée sur le site du club de football, ils ont decreté qu'il y avait eu tricherie puisque plusieurs lectures provenaient des mêmes adresses IP. Ils n'ont pas voullu admettre que c'était normal que les membres du club utilisent les micros et liaisons internet que le centre culturel de l'Etoile du Sud met à leur disposition. Du coup, ils n'ont jamais payé et j'ai changé de boite pour des qui comprennent qu'un site local n'est consulté que localement.
Aussi vous comprendrez que je n'accepterai pas de payer 75 euros par mois pour voir ce site à une position qu'un bon message informatif lui confére naturellement.
De plus, je me satisfait de la cinquantaine d'abonnés et de la centaine de lecteurs quotidienne même si j'ai eu par le passé plus du double.

Jeux traditionnels picards


Jeu de Nim
Originally uploaded by francois et fier de l'Être.

Je vous avais promis il y a quelques jours de vous parler des jeux traditionnels picards. Tout comme la langue picarde est une des composante ancestrale du français moderne, les jeux traditionnels picards sont à l'origine de bien des jeux modernes.
C'est lors de la journée intergénérationnelle d'Etouvie qu'il m'a été donné d'en voir le plus grand nombre. Il faut dire que le CCAS avait fait appel pour l'animation de cette journée au CAT de Gesaincourt(www.cat-gezaincourt.org).
Pour être plus précis, c'est à l'un des projets de ce centre d'aide par le travail qu'il a été fait appel : "Chez Marius".
"Chez Marius" est un estaminet traditionnel picard. L'estaminet n'est que le reflet d'une culture et d'un art de vivre. Dans une petite vallée noyée de verdure de la Picardie, sur la place du village de Gézaincourt près de Doullens dans la Somme, l'estaminet vous ouvre ses portes. Cet estaminet picard est animé par des personnes en situation de handicap de l'ESAT (Établissement et Services d'Aide par le Travail). Espace de vie, de rencontre, d'échange et de convivialité, l'estaminet permet de porter un autre regard sur la différence. Le cadre est original, et tous les ingrédients (musique, jeux, décor, traditions) y sont offerts avec générosité. Une étape sympathique après ou avant une balade dans le Doullennais. Le Café Marius veut offrir l'image réussie d'une intégration sociale de personnes en situation de handicap.

Autrefois, avant que la télé ne scotche les abrutis devant leur écran ultraplat, le bistrot était un des fondamentaux de la vie sociale. On y lisait le journal, on y discutait, on s'y réchauffait au coin du poêle tout en jouant aux dominos, au jeu de puce ou au jeu de Nim.

Le jeu de Nim :
Très ancien, ce jeu des bâtonnets est aussi connu sous le nom de "jeu de Nim". Cela n’a rien à voir avec le film. C’est tiré du participe passé du verbe allemand nehmen (nim) qui signifie prendre. C’est un jeu qui ne peut se jouer qu’à deux. Il servait à déterminer qui paierait la tournée suivante. Vous avez face à vous un plateau contenant en général une quinzaine de bâtonnets. Le but du jeu est d’en retirer de 1 à 3 de telle façon que celui qui est obligé de prendre le dernier a perdu. Le nombre de bâtonnets peut d'ailleurs varier d’un canton à l’autre.
Si vous n’étiez pas tout le temps le nez collé à votre téléviseur, vous ne sauriez pas que les dernières épreuves de l’émission Fort Boyard s’en sont largement inspiré.

C’est dans de tels estaminets que sont nées les premiers jeux de cafés comme les billards (électroniques comme le flipper ou autres), le bowling, le curling et beaucoup d’autres jeux. Vous pourrez en découvrir un bon nombre sur le site à l’adresse suivante : http://www.cat-gezaincourt.org/mariusweb/jeux.html

La réussite de ce projet repose en fait sur une alchimie simple:
Un choix de produits régionaux:
- boissons sans alcool (jus de pomme, limonades à l'ancienne avec plus de 20 parfums (coquelicot, rose nougat, miel citron,...),
- -des spécialités picardes (crêpes, pain perdu, gâteau battu, tarte à pomme) qui mettent en valeur nos traditions et notre savoir faire régional.
Ensuite, un lieu de vie convivial où
- une équipe de travailleurs de l'ESAT assure l'accueil et le service (animation jeux, service en salle).
- le décor est teinté de nostalgie.
Le plus important étant la communication et le rire.

Les jeux que l'estaminet met à la disposition des visiteurs sont réalisés dans la plus pure tradition. Ces jeux en bois appartiennent au patrimoine culturel picard, français et européen. Ces jeux indémodables sont les témoins de notre histoire. Jeux des rois de France, comme Louis XIV, ou jeux populaires comme le jeu d'assiettes et le jeu de tonneau (jeu de grenouille), ils sont inscrits à tout jamais dans nos mémoires. En plus des jeux traditionnels exposés "Chez Marius", l'estaminet propose d'utiliser et d'expérimenter des jeux de création inspirés de l'histoire locale et du patrimoine. Fabriqués entièrement en bois, ces jeux contribuent à faire vivre les jeux traditionnels. Loin des consoles de jeux et autres jeux informatiques ou jeux de société en plastique, les jeux de création laissent généralement les visiteurs en admiration devant la qualité et le bonheur qu'ils procurent lorsqu'on les utilise.

PS : Piégé le petit François :
-

Vous pouvez retrouver tous les clichés que j'ai pris pour cette occasion à cette adresse :
http://www.flickr.com/photos/francoisetfier/sets/72157624837148865/

mercredi, septembre 15, 2010

Charlotte Marin à Paris au Cabaret Sauvage le 14 octobre

Je retransmets, histoire de faire plaisir à qui vous savez :
CHARLOTTE MARIN
en concert
le jeudi 14 octobre 2010 à 20h30
au CABARET SAUVAGE

En équilibre sur le fil des émotions, Charlotte jongle avec les mots,
fait le clown et a l’art de dresser des portraits au vitriol !
Donc coup de fouet de la rentrée,
ne manquez pas ce show griffé Charlotte Marin
sous le plus grand chapiteau du monde ou en tout cas de la Villette !

ATTENTION !!! DERNIER CONCERT PARISIEN
avant une gestation de 9 mois pour…
Enregistrer le troisième album
Ecrire le deuxième roman
Tourner un premier film : Apocalipstick (une comédie romantique de sa mèèèèère !)
Préparer un nouveau spectacle pour septembre 2011
ET SURTOUT… Mettre au monde un bébé !!!!!
Et oui, ça y est,
Charlotte a un tigre dans le moteur
et elle est fière comme un phacochère !

Venez fêter tout ça au Cabaret Sauvage
avant que Charlotte ressemble à une otarie !
Prenez vos places en un coup de patte
et jetez-vous dans la fosse pour rugir de plaisir,
rire comme des hyènes ou verser votre larme de crocodile.

http://www.facebook.com/l/9d81e9Jhl6d55FFYxmdsjZjrTFA;www.fnacspectacles.com/place-spectacle/manifestation/Variete-et-chanson-francaises-CHARLOTTE-MARIN-CSO14.htm

Venez nombreux à cet ultime concert et n’hésitez pas
à murmurer la bonne nouvelle à l’oreille des chevaux qui vous entourent !

LE CABARET SAUVAGE
Parc de la Villette
Accès piéton par le 59 bd Mac Donald
Métro : Porte de la Villette (Ligne 7)
Parking Villette Nord / Cité des Sciences : entrée au 61 bd Mac Donald

Feulements et ronronnements,
Charlotte et sa ménagerie

mardi, septembre 14, 2010

Soupe des ortillons

Samedi et même dimanche, nous sommes allé à la fête sur l'eau. Cela fait quelques années que la fête des hortillonnages qui se déroule sur l'eau a adopté le style médiéval. Toutes les petites filles se transforment alors en princesse et les petits garçons sortent leurs écus et leur épée pour se transformer en preux chevaliers. On n'y ripaille de la célèbre soupe de légumes des « ortillons », de cochons de lait, moutons et même d'un beau charolais grillé. Bien sur, Monsieur Parmentier n'est pas sensé avoir rapporté l'ingrédient principal, mais l'on n'est pas à un paradoxe près.

Bref, c'est une belle fête, pleine de chants et de danses, de jolis objets artisanaux et de bonne chaire. Claudine rajouterai au passage que les toilettes étaient très propres. Cela semble peu de chose mais quand on est enm..., ce n'est pas rien.

Il y a bien eu une petite polémique sur la différence entre un beau feu d'artifice sur l'étang St Pierre comme nous en avions déjà du temps de Monsieur Lamps et un « spectacle pyrotechnique » de moins de dix minutes comme n'est même pas capable de l'organiser la municipalité actuelle. D'ailleurs au passage, un grand merci à l'anonyme qui a fait don des quelques fusées constituant ce spectacle.

Comme chaque année, j'ai eu le droit à ma fricassée d'andouillette, un régal, tandis que Dine, elle préfère les crêpes.

dimanche, septembre 12, 2010

Les paresseux


C'est un envoi de Claudine qui m'a pris en traitre lors de la sieste.

Rue des Trois Cailloux


Rue des Trois Cailloux
Originally uploaded by stut.

Si vous connaissez un peu Amiens, vous savez sans doute que le cœur de la ville tourne autour d’un axe piétonnier qui va de la gare du Nord à la maison de la culture. C’est une voie royale, un axe presque droit, bien large et où il ferait bon circuler à pied si…

Il y a en effet un bémol. Quand je parle d’un bémol, je n’entends pas par là que le bruit des marteaux piqueurs qui depuis bientôt deux ans se relayent sur tous les chantiers soient assez gênant. Non, je souhaite évoquer pour vous un fléau bien pire.

Entre la rue Ernest Cauvin et la place du général Leclerc, la promenade se transforme en cauchemar. Alors qu’il y a quelques temps le problème venait d’un revêtement de sol trop lisse qui menaçait sans cesse de vous glisser sous les pieds. Le problème fut résolut par le craquelage sous l’effet de la chaleur des carreaux de pierre qui pavent la chaussée. Toutefois, le fait de ne plus glisser s’est assez rapidement transformé en son contraire.

Depuis quelques années, il n’est plus de mise pour les commerçants d’entretenir leur devanture et leur marquise. Il s’ensuit qu’aux abords du restaurant Mac Donald, les aspérités artificiellement creusées dans le carrelage se sont petit à petit comblées d’une matière grasse et gluante qui lorsque l’on y déambule vous retiens les pieds ne vous lâchant que dans un ignoble bruit de succion. Vous rentrez chez vous avec sous les semelles des résidus organiques qui viennent salir le beau carrelage blanc de l’appartement.

Quand aux chiens, non seulement ils hésitent à se promener en ces lieux, mais quand ils le font ils en reviennent avec le ventre tâché de noir. Moralité demain ils passent au bain.

Je me demande où se trouvent les machines « balayeuses et laveuses » que la précédente municipalité nous avait achetées à grands frais. Je me demande aussi si il ne serait pas plus simple de réimposer aux commerces et administrations, le nettoyage de la portion de trottoir y attenant. Ces matières brunâtres ne se répandraient plus tout au long de la voie.

samedi, septembre 11, 2010

Amiens, les Journées du Patrimoine 2010


Comme annoncé dans mon précédent message, je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint le programme des 10 jours d’Amiens, Ville d’art et d’histoire des 15 au 24 septembre et des Journées Européennes du Patrimoine des 18 et 19 septembre pour Amiens et les communes d’Amiens Métropole.

N’hésitez pas à diffuser ce document, par ailleurs disponible sur notre site internet à l’adresse suivante :
http://www.amiens.fr/pdf/JEP-AM-2010.pdf ainsi que le programme de notre journée d’étude du 11 septembre consacrée à la citadelle d’Amiens accessible sur :
http://www.amiens.fr/pdf/Amiens%20et%20sa%20citadelle-11-09-%202010.pdf

La version papier du programme régional des Journées Européennes du Patrimoine, édité par la DRAC de Picardie, est d’ores et déjà disponible à l’Office de Tourisme – 40, place Notre-Dame et le programme amiénois y sera également disponible à compter de demain après-midi.

Quelques informations importantes :

- Durant le week-end des 18 et 19 septembre, le parking Saint-Leu – cathédrale sera gratuit à tous les utilisateurs (le samedi 18 de 7h30 à 02h et le dimanche 19 de 10h à 20h). En effet, compte tenu du monde attendu à la citadelle, il sera matériellement impossible d’y stationner son véhicule.

- Durant le week-end des 18 et 19 septembre, la rue Saint-Leu est piétonnisée pour précisément faciliter l’accès vers la citadelle où se déroule un programme exceptionnel cette année.

- Le dimanche, une trentaine de vélos seront mis gratuitement à la disposition du public, au départ du parvis de la cathédrale, place Notre-Dame. Pour information, l’association Vélo Service demandera une caution (chèque de 150 €) et la pièce d’identité de chaque emprunteur. L’idée étant d’inviter à se rendre en vélo (ou à pied) à la citadelle et de constater ainsi que c’est tout près.

- Enfin nous avons reçu en dernière minute l’information selon laquelle l’ancienne abbaye de Saint-Fuscien ne pourra ouvrir ses portes. Le correctif a été fait sur la version en ligne du document mais hélas pas sur la version papier.

Restant à votre disposition pour toute information complémentaire, et vous souhaitant bonne réception des présentes informations. Bien cordialement,


Xavier BAILLY
Directeur du Patrimoine
Chef du service patrimoine et tourisme

vendredi, septembre 10, 2010

A l'oeil

ElliotAvec deux bébés en bas âges et des frais vétérinaires en proportion, nous essayons de faire attention à eux et par la prévention, des économies. Lundi, j’étais encore à Boves, pour des puces et aoutats, une visite dont nous aurions pu nous passer si nous avions fait un peu plus attention.

Ors, Eliot, notre cavalier King Charles, tout comme les cockers, caniches, yorkshires, huskies, labrador et plus généralement toutes les races à face plate, est prédisposé au syndrome de « l’œil mouillé » autre appellation pour le « Glaucome ». Cette affection est due à une hypertension du liquide contenu dans l’œil. Il est provoqué par un mauvais fonctionnement du système de drainage de l’œil. Les canaux lacrymaux s’obturent progressivement ce qui conduit à l’accumulation de liquide dans l’œil qui enfle, entrainant des manifestations douloureuses et à terme des lésions irréversibles de la rétine conduisant à la cécité. Il faut présenter l’animal à un vétérinaire qui optera, selon le degré d’urgence, pour une intervention chirurgicale ou un traitement ayant pour objectifs de résorber le liquide accumulé dans l’œil afin de le préserver. Les principaux symptômes sont les larmes particulièrement abondantes, l’enflure, ou des douleurs au niveau de l’œil. Le glaucome peut résulter d’une anomalie souvent génétique du système d’évacuation du liquide pour laquelle certaines races ont des prédispositions, comme Basset Hound, Cocker, tous les Fox et les Chihuahua. La plupart du temps, c’est la manifestation d’une autre affection de l’œil (une lésion du cristallin, ou un traumatisme...) qui va entraver l’évacuation de l’humeur aqueuse de l’œil et ainsi contribuer à ralentir son évacuation. Ce type de glaucome affecte principalement le Fox terrier, le Jagd terrier, l’épagneul breton et le Caniche.

Non seulement ces affections sont gênantes mais en plus, elles sont extrêmement douloureuses pour l’animal.

Une mesure de la pression oculaire pratiquée par un vétérinaire permettra de prévenir le risque de glaucome chez les chiens à risque.

jeudi, septembre 09, 2010

Intergénérationnelle d'Etouvie


Comme, hier j’ai dit un peu de mal du CCAS et de la journée intergénérationnelle d’Étouvie alors que je n ‘y avais pas encore assisté. Je pense honnête de rétablir aujourd’hui la réalité.

Tout d’abord, vu le temps de chien que l’on a eu hier, cela ne pouvait qu’être bien. Ceci dit, j’ai été un peu bluffé. Certes, comme je n’en attendais pas grand chose, je ne risquait pas d’être déçu mais tout de même.

Il y avait un peu de cafouillage le matin pour l’installation des stands mais comme de toutes façons, Loïc avait près d’une heure et demie de retard alors que je lui avais demandé si il souhaitais que j’ailles chercher le matériel d’exposition au garage. Mais après, cela a roulé comme les boules des jeux picards. Je vous en parlerai plus tard.

Il y avait environ trois pôles d’activité : Les stands des associations, la salle de restauration et de danse et une pièces réservée au jeux.

Au niveau des stands des associations, ce sont toujours à peu de chose près les mêmes. Nous nous connaissons tous même si nous avons toutes les mêmes objectifs dans ce genre de manifestation, récupérer des bénévoles et du publique.

Les jeux traditionnels picards, c’était une autre très bonne idée. Plaisants et amusants à tous les âges, dommage qu’il ai fait si mauvais.

Pour la partie restauration, c’était un buffet froid… avec toutefois une série de pâtisseries maghrébines et un thé à la menthe qui vous font regretter d’être diabétique. Pour les danses et chants que j’ai tant critiqué. Ils n’étaient pas produits par une bande d’écoliers en soif de reconnaissance comme c’est souvent le cas dans des manifestations qui se veulent intergénérationnelles et réduisent les personnes âgées au rang de poireaux obligés de subir … Non, là, ils avaient invité une association de danseurs country qui ont démontrés que l’on peu danser ensemble à tous âges, un club d’ainées dansant le cancan et venu démontrer que la souplesse peut se conserver au fil des années. Ils avaient aussi donné sa chance à une jeune chanteuse venue du quartier St Pierre mais dont j’ai zappé le nom.

Bref, une meilleure après-midi que matinée qui m’a permit de revoir bon nombre de têtes connues. C’est une expérience à reproduire même si au niveau fonctionnel, nous n’avons eu qu’une seule inscription.

Le robinet fuit


Le robinet qui fuit
Originally uploaded by Réginald.

Comme vous le savez surement, je ne suis pas très doué en plomberie. En quoi suis-je doué d’ailleurs, mais c’est une autre histoire. Or, voici quelques temps que notre évier de cuisine joue des sienne, depuis que le socle de notre robinet c’est fendu pour être précis et comme pour une question de gain de place les cocottes et bassines à pâtes se trouvent en dessous du siphon, on les retrouve assez souvent pleines d’une eau trouble et troublante, pas des plus appétissante.

J’ai voulu ramené ma science et j’ai expliqué à la miss combien ces nouvelles installations étaient plus faciles à gérer que les anciennes, je lui ai expliqué l’utilité des câbles souples en lieu et place des anciens tuyaux de cuivres. Mais aussi faciles que cela paraisse par écrit, aussi compliqué c’est dans la réalité. Je n’ai même pas été capable de dévisser le robinet. Après m’en n’être pris à la dite miss qui a « oubliée » les bâtonnets de bois des dernières brochettes de poulet sauce satay qu’elle m’avait fait dans le siphon( Quatre bâtons de bois qui bouchaient l’évier…), j’ai appelé le plombier.

Comme vous avez plus de chances de gagner à la loterie que de trouver un plombier qui accepte de vous rappeler et encore plus si il accepte le chantier, je me suis penché sur les différents types de robinetterie proposée.

J’ai réalisé que l’on peut classer tout type de robinets en trois catégories.
Les mélangeurs : C’est le principe le plus simple, un robinet pour l’eau froide, un pour l’eau chaude et le mélange se fait dans le bec en col de cygne. C’est un classique totalement inusable si ce n’est qu’il faut penser à changer assez souvent le joint de l’eau chaude et celui au niveau du pivot du col.
Les mitigeurs : C’est encore plus simple, de gauche(chaud) à droite(froid) pour la température et de bas(pas ou peu) en haut pour le débit. C’est une solution sobre et design par contre, les mitigeurs s’accordent rarement d’un col de cygne et donc les angles des bacs sont rarement accessibles. C’est la raison pour laquelle on les trouvent beaucoup plus souvent associés à des vasques rondes ou les salles de bains.
Enfin, les thermostatiques que l’on ne retrouvent que dans les salles de bains et plus particulièrement dans les douches. Ils y régulent automatiquement la température ce qui permet de faire un économie substantielle d’eau lors d’une douche.

P.S. : J’ai enfin trouvé un plombier qui semble décidé à prendre le chantier. Comme je ne souhaite pas me le faire chiper, je ne citerais pas son nom.

mercredi, septembre 08, 2010

Diva


Je me suis longuement tâté pour savoir si j'allais retransmettre l'information sur la naissance du réseau DIVA. En effet, ce réseau d'information sur la vie associative constitue une nouvelle couche dans le monde des associations. Une nouvelle association censé aider les associations, comme l'OVACAM ou la CPCA, dans la gestion de leur quotidien.


Je commence à en avoir marre de voir fleurir à tous les coins de rues, des intermédiaires qui savent mieux que vous ce qu'il faut faire pour gérer votre association, vous rafflent au passage tout un tas de bénévoles qui pensent servir à quelques choses alors qu'une bonne administration ferait la même chose à moindre frais. Oui, j'ai dit à moindre frais car on se rends compte que cette nouvelle couche doit être financée et ceci au détriment des véritables associations dont elle finissent par occuper les fonctions. En fait, elle les font executer par des entreprises privées qui bien évidement n'ont pas le même impact social et coûtent globalement à la société plus que le financement d'une association.


Mais, bon, il faut vivre avec son temps et identifier les responsables de cette gabegie.


P.S. : Aujourd'hui c'est la journée intergénérationnelle d'Etouvie. Ors, justement lorsque l'on regarde ce qui se profile dans le domaine, on se rends compte que le CCAS a choisi d'assumer les fonctions et crénaux occupés par les associations et pleure maintenant après ces dites associations pour qu'elles prennent le relais de leur politique financierement désastreuse. Malheureusement, faute d'activité bon nombre d'entre elles ont choisies d'abandonner le crénau. Enfin, j'espère que l'on ne se fera pas trop chier avec Loïc. Même si ils considèrent qu'un spectacle d'écoliers dansant et chantant constitue une action intergénérationnelle.

mardi, septembre 07, 2010

Leroy Merlin : La rentrée des grands enfants

Amiens et la citadelle d'Henri IV



Je relaye un petit message :


Bonjour,

Le mois de septembre s’annonce très riche pour le patrimoine amiénois, et cette lettre d’info sera suivie de plusieurs autres.

Je vous prie donc de bien vouloir trouver en pièce jointe le programme de la journée d’étude du 11 septembre prochain, consacrée à la citadelle d’Amiens.

Ouverte gratuitement à tous, et sans inscription, cette manifestation au contenu à la fois scientifique, technique mais aussi stratégique pour l’avenir de notre ville, s’inscrit en prologue des Journées Européennes du Patrimoine, consacrées cette année au thème « les grands hommes, quand femmes et hommes construisent l’histoire ». Je vous invite donc à en partager l’information aussi largement que possible.

J’aurai aussi, dans le courant des jours prochains, l’occasion de revenir rapidement vers vous pour vous transmettre le programme complet des 10 jours d’Amiens Ville d’art et d’histoire et celui du week-end des 18 et 19 septembre (Journées Européennes du Patrimoine).

Dans cette attente, et restant à votre disposition pour toute information complémentaire,
Bien cordialement

Xavier BAILLY
Directeur du Patrimoine
Chef du service patrimoine et tourisme

Amiens Métropole
BP 2720
80 027 AMIENS cedex 1
Tél. : 03.22.22.58.90

lundi, septembre 06, 2010

Course et bowling


Comme promis il y a quelques jours, voici le programme des courses pour le reste de l’année :
Samedi 11 septembre à 19h30 du trot
Samedi 18 septembre à 19h30 du trot
Samedi 2 octobre à 19h30 du trot
Samedi 9 octobre à 19h30 du trot
Samedi 16 octobre à 19h30 du trot (grand prix d’Amiens métropole)
Jeudi 11 novembre à 16 heures l’hippodrome accueillera le PMU en galop
Dimanche 21 novembre à 13h30 pour du trot
Et enfin le jeudi 2 décembre à 16 heures pour le PMU en trot.

P.S. : Comme j’ai enfin dessoulé, voici la photo de Dine au BAM à l’endroit. A propos du BAM, il s’agit je le rappelle du Bowling d’Amiens Métropole. C’est le nouveau bowling, derrière l’hippodrome, qui concurrence le bowling de Picardie route de Corbie à Camon.

samedi, septembre 04, 2010

Bonne soirée

Après quelques courses à l'occasion de l'anniversaire de l'hippodrome, nous sommes allés finir la soirée au BAM. Je suis complétement pêté de chez pêté.
J'avais commencé tout doucement, au coca, puis "Project bull" pour finir au Gin fizz. Comme Claufine est du genre : "tu vas pas me laisser boire seule.", j'ai suivi mais au bout de deux aspirations sur sa paille, elle me refile son verre à finir. A peine fini, elle a de nouveau soif. Moralité, ce sont les quilles qui venaient à moi. Excellente soirée, esperont que je m'en souviendrais demain.

vendredi, septembre 03, 2010

Vous prendrez bien l'apéro !


Marie Sans Chemise, Amiens
Originally uploaded by e³°°°.

Ce n’est pas une manifestation

Le samedi 4 septembre, Monsieur le Maire sera présent en ville. Si nous ne le rencontrions pas de temps à autre sur le marché du colvert, on pourrait croire qu’il n’est pas d’Amiens, il suffit de voir le cafouillage organisé autour de la réderie d’automne.

Enfin, bref. Ce n’est pas un apéro géant que tentent d’organiser les habitants du centre ville en faisant appel sur facebook au reste de la population. Mais l’on souhaite profiter de sa ballade urbaine pour venir lui faire comprendre notre mécontentement.

Nous vous donnons donc rendez-vous samedi 4 septembre à 11 heures sur la place René Goblet où nous lui parlerons stationnement, bus et accessibilité, perpétuels travaux sur la zone piétonne comme dans la rue des jacobins, de la désertification progressive de tout le centre ville avec de nombreux commerces qui ne sont pas repris.

Malheureusement, je ne pourrai pas être de la partie puisqu’il y a à ce moment là l’assemblée générale de la ligue de Picardie où toute absence entraine une pénalité. C’est bien dommage mais comme il y a en ce moment une certaine désaffection pour le football après la coupe du monde que l’on ressent très nettement au niveau des petits clubs, je ne pourrais pas y échapper.

En tous cas, que cela ne vous empêche pas d’y aller.

Bleue


bleue
Originally uploaded by francois et fier de l'Être.

Comme Claudine me faisait remarquer que les vieux Solex revenaient à la mode, et que je lui avouais en avoir possédé un noir assez lourd auquel j'avais préféré une fine et légère 102 bleue de Motobécane. J'ai réalisé qu'elle ignorait ou plutôt avait totalement oubliée que l'une d'elle avait partagée ma vie. Bien sur, c'était bien avant de la connaitre, dans les années soixante dix.
Tout comme vers douze ans, j'avais récupéré le Solex de mon frère, vers quatorze, sa bleue devenait mienne tandis qu’il passait à plus grosse cylindrée.

Or, après le Solex, lourd, lent et si peu maniable, la bleue semblait d’autant plus légère et maniable. Elle me permettait d’écumer la région autour de notre maison de campagne. Je pouvais frimer à 50 à l’heure et sans casque. Il n’était pas encore obligatoire.

C’est d’ailleurs avec elle que j’ai eu un bel accident dont je ne suis pas très fier et dont je ne me suis jamais trop vanté de peur de voir disparaître le privilège de son usage. C’était un jour où j’étais fort pressé. J’avais à l’époque la permission de disparaître comme je le voulais tant que j’étais présent à l’heure des repas. Midi et sept heures étaient des barrières non négociable. Quelque soit la distance où je me trouvais, il me fallait faire le trajet avant les heures fatidiques. Ce jour là donc, j’étais du côté de Rosière en Santerre et comme le retour au bercail risquait d’être limite, je n’ai rien trouvé de mieux que de rentrer en empruntant le chemin le plus court qui soit : la voie de chemin de fer.

Bien sur cela tressautait à chaque poutre mais bien campé entre les deux rails, je faisait presque du cinquante en ligne bien droite. Malheureusement, à l’époque la SNCF était beaucoup plus ponctuelle et ce qui devait arriver à l’heure en gare arriva : Venant face à moi, une antique micheline rouge venant de Chaulnes. Je ne sais pas si vous avez déjà essayé de sauter par dessus les rails avec une 102 en roulant à cinquante à l’heure mais ce n’est pas possible. Je n’arrivais pas à tourner la roue avant suffisamment pour enjanter la rail.

Je me suis donc cassé la figure dans tous les sens du terme, me retrouvant coincé sous le guidon avant de la mobylette(heureusement, à l’époque, je n’étais pas bien gros et le guidon de la 102 offrait un petit espace. Je saignais pas mal mais n’avait rien de cassé. Tous ceux qui ont ou ont eu une 102 vous le diront, rien n’est plus solide. Comme je suis sujet aux varices nasales, j’avais toujours sur moi du coton anticoagulant, j’ai donc pu me nettoyer et rentrer en retard le plus discrètement possible. Papie et Mamie étant tellement habitués à me voir en sang, ils n’ont pas étés étonnés et je ne m’en suis pas vanté.

Après le mortel accident de moto de mon frère, le cœur n’y était plus. Il me semble que je ne suis plus jamais remonté sur un engin à moteur n’ayant que deux roues depuis.

jeudi, septembre 02, 2010

C'est la rentrée

Un peu de fraicheur du matin pour ceux qui n'ont pas eu le plaisir de l'écouter ce matin voici l'interview du petit Guilhem :
http://www.franceinfo.fr/france-education-2010-09-02-c-est-bien-les-vacances-mais-t-apprends-rien-482463-9-43.html#
d'ACC

Lettre de rupture

Madame,
Souffrez que je quittes votre maison.
Mais je vous en prie, sur mon âme,
N’allez pas imaginer que la raison
D’un tel départ est pour une femme.
Madame,
Vous saurez trouver la solution
Pour éviter d'en faire tout un drame
Même si j'espère qu'a l'occasion
Vous me consacrerez quelques larmes.
Madame,
Vous me promeniez dans les salons,
Exhibant à votre bras mes charmes
Comme un brillant à votre giron,
Un vrai bon toutou à sa madame,
Madame.
Si je rêve aujourd'hui d'autres horizons
Je reconnais qu'il serait bien infâme
D'ignorer le confort de sa prison,
Surtout lorsque l'on s'y condamne.
Madame,
J'escomptais voir dans notre relation
Moins de froideur et de calme.
Que vous mettiez plus de frissons,
De la passion à rendre les armes.
Je suis madame,
Peut être un authentique micheton
Qu'un peu d'or et d’argent alarme
Mais surtout un romantique couillon
Que la moindre caresse enflamme.
Madame,
Ne cherchez plus, pas de questions,
Juste une fin, ni psycho ni mélodrame
Plus d’esclavage ou de soumission.
Je pars, une nouvelle vie j’entame.
Adieu madame.

Votre si dévoué mignon.

mercredi, septembre 01, 2010

Manque d'huile de coude


HUILE DE COUDE
Originally uploaded by Large Rémi.


Voici déjà quelque temps qu’avec Claudine, nous avons constaté un étrange phénomène. J’ai la peau du coude droit qui se dessèche. Elle se fend ce qui fait assez mal. Ce n’est pas un simple coup de soleil ou une desquamation passagère. La peau du coude est si sèche, qu’il m’est quasiment impossible de mettre des pulls à manches longues ou des chemises. Les cellules de la peaux en sont au point qu’elles se cristallisent. Elles finissent par devenir blanches, dures et pointues. On a l’impression qu’elles se transforment en « plumes ». Je ne suis pourtant pas un ange.

Claudine a vous vous en souvenez peut-être conservé un très mauvais souvenir du film Ricky. Or, comme c’est une spécialiste de la prévention des esquarres et qu’elle a à l’appartement, tout un tas de crèmes et d’onguents sensés guérir les pires des maladies de peau, je lui ai servi de cobaye. Elle m’a massé d’huiles et de crèmes hydratantes, avec des effets qui n’étaient pas tout à fait ce que l’on souhaitait.

Ceci mis à part, nous avons cherché à déterminer d’où provenait ce problème. Ce ne sont pas nos draps qui sont trop rêches, ni même nos savons ou le soleil qui dessèchent la peau. Je ne fais aucune allergie à l’un des produits quelconque qui puisse rentrer en contact avec mes coudes. Toute la journée, Claudine a passé son temps à observer le moindre de mes faits et gestes pour arriver à déterminer ce qui pouvait me causer un tel désagrément. En vain.

Ce n’est qu’hier que nous nous sommes rendu compte qu’en fait, j’étais atteins du « coude fonctionnaire ». Je ne m’en rendais absolument pas compte mais lorsque je me fatigue, que je me lasse, bref, lorsque je m’ennuie, je soutiens mon menton avec ma main et le tout repose sur mon coude. C’est ce que l’on appelle le « coude fonctionnaire ».


eXTReMe Tracker