mercredi, mars 19, 2014

Voiture radar à Amiens

INFO
Depuis ce lundi 17 mars, à Amiens, nouvelle voiture radar qui prend en roulant dans les deux sens
C'est une Peugeot noire immatriculée DC 610 JA
Faites suivre !!!


vendredi, février 28, 2014

Projection du documentaire "Les suffragettes" à Amiens le 3 mars 2014

 

Je vous rappelle que dans le cadre des « Lundis de l’égalité », Gilles DEMAILLY, Maire d’Amiens, Président d’Amiens Métropole, Maryse LION-LEC, Maire-adjointe de la ville d’Amiens chargée de la lutte contre les discriminations et pour l’égalité des droits, l’Office Régional Pour la Promotion du Cinéma et la Maison de l’Egalité de la ville d’Amiens, vous invitent à la projection du documentaire :

 

 

Les Suffragettes

De Michèle Dominici

En présence de la réalisatrice

LUNDI 3 mars à 18h

Amphithéâtre de l’Espace DEWAILLY, Maison de l’Egalité

Dans le cadre du 8 mars, journée internationale des droits de la femme

 

 

 

 

 

Le film retrace l’histoire de cinq femmes qui, dans la seconde moitié du XIXe siècle, au s’organisent pour obtenir le droit de vote. Certaines ont prôné la désobéissance civile ou le lobbying auprès des parlementaires. D’autres ont opté pour la provocation et l’action violente, même si cela devait les conduire en prison ou à la mort. Ces histoires se déroulent au Royaume-Uni, où ce combat émerge très tôt et où ces femmes ont été des pionnières de la lutte pour l’égalité des droits. En dix ans, grâce à leur farouche détermination, elles vont faire passer le Royaume-Uni du vote censitaire au suffrage universel, en redéfinissant totalement la notion de citoyenneté. Traditionnellement considérées comme inférieures et écartées des affaires politiques, celles-ci vont pouvoir s’exprimer au même titre que les hommes.

Quoi qu’il en soit, l’histoire de ces femmes est d’une étonnante actualité. Elle nous montre qu’en s’accrochant avec acharnement à une lutte juste, il est possible de faire progresser les droits de chacun.   

 

 

Le nombre de places étant limité, merci de bien vouloir nous indiquer votre participation.

 

Si vous avez déjà répondu à cette invitation, merci de ne pas tenir compte de ce courriel.

 

 

Cordialement Vôtre,

 

 

Maryse LION-LEC

Maire-adjointe de la ville d’Amiens

chargée de la Lutte contre les discriminations

 et pour l’égalité des droits

 

mercredi, février 26, 2014

SPEED DATING ASSOCIATIF de la Somme

FRANCE BENEVOLAT, en partenariat avec la MAAM, l’OSAM et la Ville d’Amiens organise la deuxième édition du

SPEED DATING ASSOCIATIF de la Somme :

 

le Samedi 12 Avril 2014

dans le hall du cinéma Gaumont d’Amiens.

 

Si vous êtes intéressés pour y participer,

nous vous demandons de bien vouloir vous inscrire

AVANT le 16 mars 2014 par retour e.mail.

 

Sachez qu’il n’y a que 40 places. Les inscriptions seront prises dans l’ordre d’arrivée des réponses.

 

 

Cordialement,

L'Equipe d'organisation,

Florence AUBERT.

 

 

Association :

 

Nom du contact :   

Tel : 

Mail :

Assemblée générale de France Bénévolat Somme

Qui va nous représenter ?

L’Assemblée générale de France Bénévolat Somme aura lieu le Jeudi 20 Mars prochain à

17 h 30, dans les locaux de la Croix Rouge – 30 Square Friant  - Les Quatre chênes – Avenue Foy à Amiens (locaux de l’auberge de jeunesse).

 

A l’ordre du jour :    

. Approbation  du compte-rendu de l’Assemblée Générale

  du 7 Mars 2013.

. Rapport Moral du Président sur l’activité 2013.

. Rapport du Trésorier sur le Bilan et Comptes de résultat 2013

. Budget prévisionnel 2014

. Manifestations associatives 2014

. Montant des cotisations

. Solidages 21 et Aire 21

. Questions diverses.

           

+ toute question que vous souhaiteriez mettre à l’ordre du jour de cette assemblée générale (merci de nous en prévenir à temps pour que nous puissions préparer l’étude de cette question).

Horaires de l’Atrium

Suite a l'avis favorable du Comité Technique Paritaire du mardi 11 février 2014 relatif au dossier portant sur l'harmonisation des horaires d'ouverture au public de l'Atrium, je vous informe qu'a compter du 1er MARS 2014, les horaires de l'Atrium sont :

Du lundi au vendredi de 08h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30,

Le samedi de 09h00 à 12h00.

 

lundi, janvier 20, 2014

Callista


jeudi, octobre 24, 2013

Programme 33e Festival d'Amiens

Festival international du film d'Amiens
c/o MCA
Place Léon Gontier
80000 Amiens
France
ph. +33 3 22 71 35 70
www.filmfestamiens.org

33e Festival du 8 au 16 novembre 2013
33rd Festival from November 8th to November 16th 2013

jeudi, septembre 05, 2013

Clientèle

L'autre jour, notre médecin de famille m'a prescrit une radio et une échographie suite à une gêne persistante au niveau de la pointe du deltoïde gauche. Pour des raisons de commodité, j'ai pris "rendez-vous" au cabinet Belfort sur le boulevard du même nom. A cinq minutes de mon travail, j'espérai ressortir du cabinet une petite heure plus tard.

 

Malheureusement, cet établissement a une notion plutôt élastique du sens du mot "rendez-vous". Leur technique consistant à fixer deux types de "rendez-vous", ceux du matin et ceux de l'après-midi... Bref, vous n'êtes pris en considération que dans l'ordre de votre arrivé après l'heure de votre rendez-vous. Cela encore, c'est supportable, j'ai toujours dans la poche de quoi patienter puisqu'il semble bien que cela devienne une fâcheuse habitude dans bon nombre de cabinets médicaux.

 

Quand vint la fin de cette attente, une femme, sans doute une manipulatrice, elle ne s'est pas présentée et a même oublié le moindre "bonjour", m'a conduit à une cabine de déshabillage. La mégère m'a alors demandé : "Déshabillez-vous et retirez vos chaussures." Légèrement surpris, et après cette longue attente, je me suis permis de faire remarquer :  « C'est à l'épaule que vous devez faire une radio ! ». Elle m'expliqua, aimablement d'ailleurs, que je devais ôter ma chemise pour la radio et enlever mes chaussures pour monter sur l'appareil.

 

Là, sans me manipuler, elle me demande de me coller à la paroi de l'appareil, me tourner à gauche, à droite et enfin, d'incliner la tête. Voulant sans doute faire un peu d'esprit, j'ai dis : « C'est à l'épaule que vous devez faire une radio ! ». Le ton était léger et badin, propre à une plaisanterie que je pensais fine. Mais sa réponse me laissa sans voix : « Je sais ce que j'ai à faire. Taisez-vous ou cela va mal finir. ».

 

Jamais je n'aurai pensé que l'on puisse ainsi proférer des menaces à l'encontre de sa propre clientèle. Vous comprendrez donc qu'il soit des plus normal que je change désormais de cabinet médical. Malheureusement, ce groupement de praticien semble avoir des ramification dans toute la ville.

 

Enfin, j'ai trouvé un cabinet qui ne soit pas lié à ce groupement de praticien et j'y emmène Claudine cet après-midi. Du coup, ils ont perdu deux client et non des moindre lorsque l'on sait que la miss à des radios de contrôle tous les quatre matin pour son problème de dos.

mardi, août 13, 2013

nurserie

Un petit tour à la nurserie sur une aire autoroute

mardi, juillet 02, 2013

Espiègle


jeudi, juin 20, 2013

Inauguration de l'exposition L'histoire des Afro-Antillais en France le lundi 24 juin à 17h15 à Amiens

17h15-18h : Inauguration de l'exposition L'histoire des Afro-Antillais en France.

« Afin de faire connaître l'histoire méconnue des Noirs en France, le Groupe de recherche Achac a développé un programme complet, qui comprend notamment l'exposition L'histoire des Afro-Antillais en France. Celle-ci retrace au travers de documents et de sources historiographiques l'importance de cette histoire pour notre pays.

Cette exposition accompagne l'ouvrage La France noire (La Découverte, 2011 – La Découverte Collection Cahiers Libres, 2012) et la série de trois films documentaires Noirs de France (produits par la Compagnie des Phares et Balises) offrant un panorama complet sur une histoire encore en mouvement ».

 

-18h15-19h15 : Projection du volet 3 de la série documentaire Noirs de France, Le temps des passions (depuis 1973/volet 3) de Pascal BLANCHARD et Juan GELAS.

« Ce troisième volet soulève le paradoxe français qui se creuse depuis 1974, date du premier choc pétrolier : malgré les discours d'exclusion, les violences urbaines et la crise sociale, les Noirs font désormais partie intégrante de notre histoire, de nos cultures, du territoire et de l'économie. Aujourd'hui que cette présence s'inscrit aussi dans le champ politique. Outre les archives proposées, la richesse de ce film repose sur la diversité de ses intervenants. Des spécialistes reconnus analysent ces quatre dernières décennies, à l'image des historiens Pap NDIAYE, Elikia M'BOKOLO ou la politologue Françoise VERGES. Des acteurs, musiciens et des personnalités présentent leurs parcours et posent un regard original sur cette histoire, comme le musicien Manu DIBANGO, le comédien Pascal LEGITIMUS, la journaliste Audrey PULVAR, l'ex-footballeur Lilian THURAM, le chanteur Joey STARR, la militante Rokhaya DIALLO… Enfin des acteurs politiques à l'image de Christiane TAUBIRA, ministre de la Justice, ou d'Harlem DESIR, premier secrétaire du Parti socialiste, croisent leurs approches tout au long de ces quatre décennies ».

 

-19h30-21h : table-ronde : Que signifie être noir en France en 2013 ? en présence d'Anasthasie TUDIESHE, journaliste (TV5 Monde), voix off des trois films Noirs de France, Dominique SOPO, ancien président de SOS racisme, Stéphane POCRAIN, journaliste et chroniqueur, Jean-Claude TCHIKAYA, ancien adjoint au maire de Bagneux, militant associatif et éducateur, Juan GELAS, réalisateur des trois films Noirs de France.

« Être Noir en France ; quel que soit le pays, la colonie au le département d'où l'on vient, c'est s'inscrire dans un récit peuplé de héros, de lieux de mémoire, de mythes, de combats, de rêves et d'échec, mais c'est aussi s'inscrire dans ces identités multiples qui sont partie intégrante de la France du XXIème siècle. Quelle connaissance pour l'histoire des Noirs en France. Quels sont ses héritages ? Quel regard porte-t-on sur les populations afro-antillaises ? Existe-t-il une citoyenneté spécifique ».

 

 

Le nombre de places étant limité, merci de bien vouloir nous indiquer votre participation.

 

Si vous avez déjà répondu à cette invitation, merci de ne pas tenir compte de ce courriel.

 

 

Cordialement Vôtre,

 

 

Maryse LION-LEC

Maire-adjointe de la ville d'Amiens

chargée de la Lutte contre les discriminations

 et pour l'égalité des droits

jeudi, juin 13, 2013

Prodiges, le nouveau spectacle de la Cie Les Lurons // les 14 et 15 juin à Glisy


 


De : Compagnie Les Lurons <compagnieleslurons@gmail.com>

Images intégrées 3


"Ce sont les trente Glorieuses, les Etats-Unis, grands vainqueurs de la guerre, exportent leur modèle, la société de consommation est en route. Prodiges raconte les années cinquante, les espoirs de l'après-guerre. Et ses désillusions. La révolution ménagère. On offre à la femme de travailler mais sans sortir de chez elle. La révolution par le plastique. Bouteilles, ustensiles de cuisine, acrylique, polyester. On vante la résistance de cette récente matière qu'on introduit dans le quotidien de tous. On connaît aujourd'hui ses effets néfastes sur l'environnement. La révolution de la publicité. "On invente la joie de vivre sur les affiches Coca Cola" et le sexisme s'exprime librement. Mais Prodiges est aussi un texte très contemporain. Il raconte notre relation au travail. L'importance du chiffre, le poids de la hiérarchie, l'entreprise comme une grande famille à laquelle on donne l'essentiel de son temps, de son énergie, de ses rêves et finalement, pour beaucoup d'entre nous, de sa santé. On pense à ceux qui ont créé des crèches, des salles de sport, des cantines, pour que leurs employés se sentent davantage investis et se battent pour la « maison ». On pense aussi au stress, grand mal du siècle. Avec une touche de système pyramidal un tantinet sectaire, de "American way of life ", de sourires en plastique et de joie de vivre de façade, les onze comédiens se partagent les trois personnages de la pièce, sur fond de Little Richard, de Johny Cash ou de Platters, parce que les 50's, c'est aussi une révolution musicale et ça c'est une vraie bonne nouvelle." Mavikana Badinga Mise en scène : Mavikana Badinga Avec : Sabrina Boitel, Charlotte Calas, Jean-Marc Chillon, Élise Debeauvais, Juliette Desmarquest, Solène Guittenit, Alexandre Hérault, Joane Jossart, Myriam Lagache, Mélanie Moisan, Emmanuel Roger Création lumière : Delphine Galant, Nicolas Lampin

Dates : Jeudi et vendredi 14 et 15 juin à 20h30
Lieu : Salle Antoine de Saint-Exupéry, Rue d'En Haut, GLISY
Réservation : 06.17.56.33.74

"Trois jeunes femmes nous font face et prennent la parole. Elles sont vendeuses à domicile, pour une célèbre marque d'accessoires de cuisine. La Débutante est là pour la première fois. Les deux autres, la Monitrice et la Concessionnaire, vont l'initier aux secrets de la vente et de la prise de parole en public, tout en rivalisant de bagout pour être de véritables petits prodiges du commerce et de la convivialité…"
Théâtre contemporain
 
La compagnie Les Lurons est une compagnie mixte, mêlant professionnels et amateurs, créée en septembre 2009 et dirigée par Mavikana Badinga. Elle est autofinancée grâce aux adhésions de ses membres et aux recettes de ses spectacles.


Le lien vers l'évènement facebook : https://www.facebook.com/events/153911138128390/


Images intégrées 2



Tr : changement d'adresse

 

Association Amiens-Jeunes
Rompre la solitude des personnes âgées
BP 42723 
80027 Amiens Cedex 01


----- Mail transféré -----
De : ass. brasero <ass.brasero@wanadoo.fr>
À : Les genottes <genotte@cegetel.net>
Cc : Guy De La Motte <guy.delamottestpierre@sfr.fr>; Rosemonde DUBUS DUBUS <rosemondeluna@hotmail.fr>; Patrick GALLET <traction11b@gmail.com>; Jacques GASPARD <jagaspard@bbox.fr>; Laurence GASPARD <logaspard@bbox.fr>; Les genottes <genotte@cegetel.net>; Nadia LEGAL <nadia.legal@live.fr>; ass.brasero REAL <ass.brasero@wanadoo.fr>; UDAUS <udaus80@udaus80.com>; DAUNE Charles ((AAJ)) <direction@aaj.asso.fr>; assobriketcom <assobriketcom@gmail.com>; cypres-srdt <cypres-srdt@wanadoo.fr>; lefevre marie-charlotte <au-cordon-bleu@orange.fr>; lefevre mc <mc.lefevre@gmail.com>; loane.borgne@letasdesable-cpv.org; anpaa80@anpaa.asso.fr; maison.insertion@lesastelles.fr; APAP <siege.apap@wanadoo.fr>; m.xavier@amiens-metropole.com; CRESSON Tania (DRA PICARDIE) <tania.cresson@pole-emploi.fr>; acip-80 <acip-80@hotmail.fr>; antennesantéplus <antennesanteplus@fcvnet.net>; apap prevnord <prevnord.apap@orange.fr>; asso-caps <asso-caps@fcvnet.net>; Asso leMail Secretariat <secretariat@assoc-lemail.net>; Brasero Ass <ass.brasero@wanadoo.fr>; BRUNET Richard <r.brunet@amiens-metropole.com>; Cardan Cardan <lectures-cardan@wanadoo.fr>; chapeyrou v <v.chapeyrou@amiens-metropole.com>; cmsrivery <cmsrivery@somme.fr>; diop k <k.diop@amiens-metropole.com>; emmanuelle michalak <e.michalak@wanadoo.fr>; esthergarcia.epi@gmail.com; fontaine lu <lu.fontaine@amiens-metropole.com>; girard c <c.girard@amiens-metropole.com>; MALFAIT Thierry <thierrymalfait@yahoo.fr>; secours catholique <somme@secours-catholique.org>; synapsepicardie <synapsepicardie@yahoo.fr>; ternisien juliette <juliette.ternisien@gmail.com>; Fnars Picardie <contact@fnarspicardie.org>; Claire Michelot <c.michelot@bgesomme.com>; Ménage Service <sverhaegen@menage-service.com>; Marie Laure WADBLED WADBLED <wadbled-ml@griep.asso.fr>; GROSSI Marie-Claude <mc.grossi@amiens-metropole.com>; GRIEP GRIEP <contact@griep.asso.fr>; DAMIS Anne-Marie (DRA PICARDIE) <anne-marie.damis@pole-emploi.fr>; Virginie LECUL FAUGNON <agdem@wanadoo.fr>; BLONDELLE Anne <a.blondelle@somme.fr>; Alain DAVID <a.david@amiens-metropole.com>; POIX Arnaud <arnaud.poix@ag2rlamondiale.fr>; Fruitier B <b-fruitier.admi@wanadoo.fr>; Zoulika BEDROUNI <bedrouni@ilot.asso.fr>; barbezat@ilot.asso.fr; Jana BLAJIN <blajin-j@griep.asso.fr>; BOSSAERT Charlotte <c.bossaert@somme.fr>; CASTAIGNE Sylvie <scastaigne@somme.fr>; Christophe LECLERC <cleclerc@secovi.fr>; dominique colin <dcolin@somme.fr>; CAZENAVE Sabine <s.cazenave@amiens-metropole.com>; François CANTALUPPI <francois.cantaluppi@orange.fr>; Déborah CARPENTIER <abbeville.apap@wanadoo.fr>; EUGENE-NORBERT Franckie ((((UT080)))) <franckie.eugene-norbert@direccte.gouv.fr>; Etienne Desjonquères <e.desjonqueres@amiens-metropole.com>; e.mehimmedetsi@amiens-metropole.com; GUEROULT Gerard - NOVOTEL Amiens Est GM <H0396-GM@accor.com>; QUENTIN Emmanuelle <equentin@somme.fr>; Esteves Anabella <estevesanabella@ymail.com>; Jean Yves FREMONT <jy.fremont@horizonmarketing.fr>; ffauvet@somme.fr; franck dubot <franck.dubot@sfr.fr>; Samuel Flament <s.flament@fiducial.net>; Laurence GASPARD <logaspard@bbox.fr>; Gilles DEMAILLY <g.demailly@amiens-metropole.com>; Horizon Marketing <conseil@horizon-mkg.com>; Sylvie HAZARD <s.hazard@somme.fr>; HAZARD Sylvie <shazard@somme.fr>; Reine HOURDRY <reineh@orange.fr>; DACHEZ Isabelle <isabelle.dachez@vinci-immobilier.com>; isabelle.dorliat-pouzet@somme.gouv.fr; Initi'elles <initi.elles@wanadoo.fr>; Isabelle BERNARD (UT080) <isabelle.bernard@direccte.gouv.fr>; LEGER DARGENT Isabelle <i.legerdargent@somme.fr>; Fondation AGIR SA VIE <info@agirsavie.org>; jollin karine <karine.jollin@credit-cooperatif.coop>; jean-paul mortagne <mortagnejeanpaul@hotmail.fr>; Jean Michel Daniel <jeanmichel.daniel@orange.fr>; Karim Diop <k.diop@amiens-metropole.com>; DEROY Karine <k.deroy@somme.fr>; Pascale KESSLER <pascale.kessler-ccasdelongueau@orange.fr>; YAHIAOUI Kamel <k.yahiaoui@amiens-metropole.com>; ROY Liliane <l.roy@somme.fr>; Lesperat Veronique <veroniquelesperathequet@yahoo.fr>; RATAUX Laurence <l.rataux@amiens-metropole.com>; La maisonnée <la.maisonneecorbie@orange.fr>; Coulon M <m.coulon@amiens-metropole.com>; Sarah THUILLIEZ <m.polbos@somme.fr>; christele normand <cn.apfe@gmail.com>; Nathalie MORANDINI (DR-PICARD) <nathalie.morandini@direccte.gouv.fr>; PREFECTURE MME CASTAIN <nadia.castain@somme.pref.gouv.fr>; Mairie de Naours <naours.mairie@wanadoo.fr>; ovacam <cedc@ovacam.asso.fr>; OFRE <ofre@wanadoo.fr>; GOUPIL Odile <o.goupil@somme.fr>; Patrick Poulain <patrick.poulain0597@orange.fr>; patrice.dumas@wanadoo.fr; Pierre VIEL <pierre.viel@apremis.fr>; Philippe Lorson <associationduvimeu@hotmail.fr>; Anne Marie Queulin <annemarie.queulin@fcvnet.net>; ROGER Rodolphe (DRA PICARDIE) <rodolphe.roger@pole-emploi.fr>; Régine PANELLE <regine.panelle@asso-jdbresle.com>; raymond <raymond.godefroy@wanadoo.fr>; ghislaine LEFEBVRE <residence-agena@wanadoo.fr>; Synapse Picardie <synapsepicardie@yahoo.fr>; Magalie Tamanini <magalie.tamanini@justice.fr>; aid'0 TRAVAUX <aidotravaux@wanadoo.fr>; CHAPEYROU Veronique <v.chapeyrou@amiens-metropole.com>; carole valette <carol.valette@orange.fr>; VERKEST Christophe <cverkest@Courrier-Picard.fr>; RUBIN Veronique (UT080) <veronique.rubin@direccte.gouv.fr>; Xavier Desjonquères <x.desjonqueres@cegetel.net>; y.cailloin@fiducial.net; Yassine MOKKADEM <yassine.mokkadem@anpe.fr>; Yannick ANVROIN <yannick.anvroin@apremis.fr>; Zénaide PERON (UT080) <zenaide.peron@direccte.gouv.fr>; zic zazou <ziczazou@wanadoo.fr>; zebulon.a@free.fr; Zobeir MORADI <moradi@sfr.fr>; Hoel jf <hoeljf@orange.fr>; hervé mabille <hervmabille@googlemail.com>; sicalines Berte <sicalines@wanadoo.fr>; Ghislaine Roche <csc.g-roche@fcvnet.net>; CSC ETOUVIE <cscetouvie@free.fr>; Clémence Boulfroy <clemence.boulfroy@leolagrange.net>; Charlotte Goasguen <charlotte.goasguen@leolagrange.net>; Jacqueline OUDART <paul.oudart@wanadoo.fr>; Amandine.DEJANCOURT@ars.sante.fr; APPA Seelabaye PREF80 <seelabaye.appa@somme.gouv.fr>; Cindy Legrand <cidff-plie@orange.fr>; Manuella Delignières <cidff80-juridique@orange.fr>; Myriam Marciniak <juridique-cidff@orange.fr>; Dominique DORIVAL <dorival.dominique@chu-amiens.fr>; Gwénaël LEROY <gleroy-agena@orange.fr>; Marie-Renée LABAT <marie.renee.labat@free.fr>; Maryse LION-LEC <m.lionlec@amiens-metropole.com>; Stéphanie PARENTY <apap80@orange.fr>; Thierry MINIEWSKI <tminiev@gmail.com>; ADFI <adfi59@wanadoo.fr>; ADIL <adil.80@wanadoo.fr>; AGENA <accueil-agena@wanadoo.fr>; AGIRabcd Picardie <agirabcdpicardie@wanadoo.fr>; Amiens jeunes <amiensjeunes@yahoo.fr>; Amnesty international <amnestyamiens@laposte.net>; BGE Somme <contact@bgesomme.com>; Brasero <ass.brasero@wanadoo.fr>; CEMEA Picardie <contact@cemea-picardie.asso.fr>; CFPE Antenne de Picardie <picardie.pf@cfpe.asso.fr>; Confédération national logement 80 <cnl80@wanadoo.fr>; CPCA <contact@cpca.asso.fr>; Croix rouge française <caroline.labesse@croix-rouge.fr>; Culture insertion et prévention <acip-80@hotmail.fr>; Emmaus somme <emmaus80@wanadoo.fr>; Familles Rurales <famillesrurales80@hotmail.fr>; FCPE 80 <fcpe.cdpe80@wanadoo.fr>; Fédération Léo Lagrange nord <picardie@leolagrange.net>; Femmes Solidaires <annemarie.queulin@fcvnet.net>; France Bénévolat Somme <somme@francebenevolat.org>; GAS <gas@gas-asso.fr>; Jeune Chambre économique amiens <jce_amiens@yahoo.fr>; LaBriqueterie <assobriket@free.fr>; Le Fil d'Ariane <lefildariane80@orange.fr>; Le Mail <direction@assoc-lemail.net>; Le Passage <lepassage80@live.fr>; Ligue Droits de l'Homme <ldh-somme@hotmail.fr>; L'un et l'autre <lunetlautre@orange.fr>; MAAM <contact@maam.fr>; Maison Egalité <maison-egalite@amiens-metropole.com>; No differences <contact@no-differences.org>; Ombelliscience Picardie <admin@ombelliscience.fr>; Outil en Main Am Métropole <assoutilenmain80@hotmail.fr>; Pouce ludothèque Badaboum <ludothequebadaboum@wanadoo.fr>; Rés. Jeune Castille <rj.amiens@asso-aep.org>; Restaurants du coeur <80p1.restosducoeur@wanadoo.fr>; Secours Catholique <sc-amiens@secours-catholique.asso.fr>; SOS Homophobie <sos-picardie@sos-homophobie.org>; sos papa NordPicardie <sospapapicardie@gmail.com>; SOS Racisme 80 <jebosse@msn.com>; Soutien à l'expression communauté amiens <lettredelacitoyennete@neuronnexion.fr>; UDAF 80 <molejniczak@udaf80.org>; UDAPIA Mr MARQUIS <epicerie.sociale@wanadoo.fr>; UDAPIA <au-cordon-bleu@orange.fr>; UFC Que Choisir <amiens.alufc-que-choisir@wanadoo.fr>; URLIP <urlip.ressources@sfr.fr>; FERDYN Jacky <j.ferdyn@amiens-metropole.com>; STOCKLIN Michele <m.stocklin@amiens-metropole.com>; Delphine de Dorlotte Parfum de Campagne <contact@dorlotte.fr>; TARRAF Riad <r.tarraf@amiens-metropole.com>
Envoyé le : Lundi 10 juin 2013 15h37
Objet : changement d'adresse


Bonjour,


Les ateliers BRASERO déménagent à Salouel.
Nous serons dans nos nouveaux locaux à partir du 1er juillet 2013.

Nouvelle adresse:  88 avenue Jean Jaures 80480 SALOUEL

Bien cordialement,



Aude Réal

BRASERO
97 rue des Quatre Lemaire
80000 AMIENS
03 22 95 41 31



Présentation de saison et abonnement

 

Association Amiens-Jeunes
Rompre la solitude des personnes âgées
BP 42723 
80027 Amiens Cedex 01


----- Mail transféré -----
De : Comedie de Picardie - lettre info <accueil@comdepic.com>
À : amiensjeunes@yahoo.fr
Envoyé le : Mardi 11 juin 2013 15h05
Objet : Présentation de saison et abonnement





Présentation de saison
La Comédie de Picardie vous accueille pour la présentation de la saison 2013/2014 le jeudi 13 et le vendredi 14 juin à 18h30, en présence des artistes. La rencontre se poursuivra autour d'un verre amical.
Musique : Trio d'vie le jeudi 13 juin / Tribal Jâze le vendredi 14 juin

Réservations au 03 22 22 20 20



Abonnement
En ligne dès le 14 juin au soir sur www.comdepic.com

Sur place à partir de lundi prochain (17 juin) / 13h
Durant la campagne d'abonnement (jusqu'au 6 juillet, puis à partir du 2 septembre), ouverture du lundi au vendredi de 13h à 19h, le samedi de 13h à 18h





Spectacles en décentralisation
On ne paie pas ! On ne paie pas !
de Dario Fo
mise en scène : Olivier Mellor (artiste associé - création Comédie de Picardie)


mardi 11 juin / 20h30
Château des Rochers - Nogent-sur-Oise (60)
avec la Faïencerie Nomade - Théâtre de Creil

vendredi 14 juin / 20h30
Salle des fêtes - Caulières (80)


Le lit 29
de Guy de Maupassant
mise en scène : Colette Alexis et Sylvie Jobert
(création Comédie de Picardie)

les 11 et 12 juin
Abbeville (80)





Réservations : 03 22 22 20 20 - accueil@comdepic.com

Si vous souhaitez vous désinscrire de
notre lettre d'information, cliquez ici.




Violences faites aux femmes

Une des priorités du plan départemental de prévention et lutte contre les violences faites aux femmes  2012 - 2 014, est de  promouvoir les sensibilisations et les formations des professionnels des secteurs institutionnels, associatifs et privés, concernés par l'accueil et l'orientation et/ou l'accompagnement des femmes victimes de violences quel que soit le territoire.

 

Une journée de formation / sensibilisation  "Le droit au cœur de la prévention des diverses violences faites aux femmes ", est organisée le mardi 18 juin 2013  - Amphithéâtre Jean CAVAILLES  - 3, place Louis Dewailly - 80000  AMIENS 

 

Il s'agit de fournir les informations utiles sur le cadre juridique actuel : l'état de la législation à ce jour, savoir identifier les différentes responsabilités (civiles ou pénales) des différents acteurs, le signalement,  l'ordonnance de protection…La loi de 2010 prévoit en effet, l'obligation de formation des professionnels à cette question.

 

Pour des raisons d'organisation, je vous remercie de bien vouloir vous inscrire à l'adresse suivante : clemence.devin@somme.gouv.fr  

 

Je reste à votre disposition pour toute information complémentaire et vous remercie de l'attention apportée à ce courriel. 

 

Pour info : Cette formation est gratuite sous réserve d'inscription et toute information se fera par courrier électronique  

lundi, juin 03, 2013

Sam et la valise au sourire bleu

Sam, dix ans, a décidé d'arrêter de vivre. Il a voulu noyer ses cauchemars dans la mer - ou l'eau du bain - et se retrouve à l'hôpital. Au pied de son lit, une très vieille valise, celle de sa mère, emplie de souvenirs. C'est une valise conteuse des temps passés. Une nuit, Sam prend la valise et descend dans le hall, où il rencontre Nina, douze ans, venue de l'Est. Elle le guide dans une sorte de cour des miracles bruissante de vie.

Mariane Oestreicher-Jourdain mêle habilement dans ce texte le naturalisme et le merveilleux. La banalité triste de la chambre d'hôpital est transfigurée par la poésie de l'imaginaire.

Le metteur en scène Didier Perrier conjugue diverses techniques - jeu d'acteurs, travail sur les objets, marionnettes, musique, chant et vidéo - afin de mettre en forme de façon ludique et étonnante le surgissement du rêve.

L'aventure de Sam et Nina laisse des traces indélébiles. La force subjuguante de l'imaginaire, celle du théâtre qui se crée, démontre ici son pouvoir de reconstruction.

de mariane oestreicher-jourdain

mise en scène : didier perrier
avec :thibaut mahiet et delphine paillard

durée : 1h - à partir de 9 ans

En juin à la Comédie de Picardie
mercredi 5 à 18h30
jeudi 6 à 10h et 14h30
vendredi 7 à 10h et 14h30

lundi, mai 13, 2013

Callista

Callista est un prénom féminin d'origine grecque, kallistos, « le plus beau ». Dérivé du prénom Caliste, il s'écrit indiférement avec un K ou un L, même avec XTH comme Calixtha.
Prénom longtemps mixte (et seulement féminin, bien sûr, sous les formes Callista, Callistine), il est à présent surtout donné aux filles.
 
Un pape débonnaire, Calliste, lui-même ancien esclave, qui institua l'absolution des pêcheurs et permit le mariage entre esclaves et citoyens libres avant d'être assassiné en 222 ; une remuante et talentueuse romancière africaine d'aujourd'hui, Calixthe Beyala : voici d'intéressants repères quant à la pertinence de ce beau prénom qui ne cesse de conquérir, discrètement mais sûrement, un espace de mieux en mieux affirmé.
 
« Le plus beau » selon l'étymologie devient désormais « la plus belle » sous les auspices de l'indépendance, de la vivacité d'esprit, de la liberté. On les estime : Actives, sensibles, intelligentes, communicatives et optimistes et elles sont généralement associées au signe du Bélier.
 
Elles sont fétées le 2 septembre en hommage à la chrétienne vivant à Nicée, en Bithynie, Asie Mineure, Callista qui subit le martyre vers 304, pendant la persécution de Dioclétien, avec Théodote, sa mère, Evode et Hermogène, ses frères. Selon Cajetan, hagiographe, ils sont particulièrement vénérés à Syracuse, en Sicile, aux 7e et 8e s.
C'est vraiment la plus belle...

lundi, mai 06, 2013

Crétin de journaliste

Décidement, ils ont un gros problème au Courrier Picard. Ils ont beau savoir écrire, il semblerait qu'ils aient du mal à lire. C'est du moins la seulle explication que je trouve au fait qu'ils soient incapable de recopier la liste et les horaires fournis par le gaumont dans leur page locale sur le sujet. Parceque c'est bien là le pire. Ce journal "local" tronque alégrement l'information "locale" sans se rendre bien compte que ce faisant il se tire une balle dans le pied. En effet, la presse "locale" souffre. Il suffit de voir l'évolution des ventes des journaux locaux.

Les auteurs de l'Histoire générale de la presse française notent : " La presse de Paris était en 1939 prépondérante jusque dans une partie de l'Eure-et-Loir, de l'Eure, du Calvados, de la Seine-Maritime, du Loiret, et même du Loir-et-Cher et de l'Allier ; elle ne l'est plus, en 1947, dans aucun de ces départements. Sa zone d'influence s'est rétrécie à la Seine, la Seine-et-Oise, l'Oise, la Seine-et-Marne, une partie de l'Eure et de l'Aisne(dixit : Claude Bellanger, Jacques Godechot, Pierre Guiral, Fernand...)". À partir des années 1970-1980, on observe dans l'ensemble de la presse régionale française une concentration croissante autour de grands groupe de presse mais qui ont la spécificité de venir de la province pour rayonner vers Paris et non plus le contraire. "Le rapport entre la diffusion du journal et le nombre de foyers franciliens n'est que de 17,4 %, soit treize points de moins que le second plus mauvais taux de pénétration de la presse régionale en France, et 41 points de moins que le plus élevé."(Etude IPSOS/SPQR/EuroPQN 2003).

Alors si vraiment notre organe local souhaite lui aussi rayonner vers Paris, qu'il assure ses arrières en ne se coupant pas de son lectorat ancestral. C'est vrai quoi, il est très énervant de ne pas pouvoir voir un film sous pretéxte qu'il n'y a que très peu de scéances alors qu'en réalité un couillon de journaliste a coupé, par inadvertance je l'espère, la mauvaise ligne.

lundi, avril 08, 2013

Modèles

Pauline Bureau crée Modèles avec cinq comédiennes trentenaires, et interroge la construction des identités féminines aujourd'hui.

Comment se constitue l'identité féminine ? Sur quels modes de transmission, quelles représentations, quelle mémoire, quels modèles clairs ou diffus repose-t-elle ? Afin d'explorer la construction de l'identité sexuelle à la fois dans sa dimension sociale et intime, Pauline Bureau, jeune metteure en scène au talent percutant, crée Modèles, avec cinq artistes de sa génération, trentenaires au XXIe siècle.

«On ne naît pas femme, on le devient», a dit Simone de Beauvoir (Le deuxième sexe), et la metteure en scène questionne : «De quelle manière ?». Vaste et complexe interrogation, prenant en compte la transmission consciente et inconsciente des rôles féminins et masculins, qui n'a peut-être pas autant changé qu'on a tendance à le croire, les attributions d'hier et nos vies d'aujourd'hui.

Le spectacle rassemble un collage de textes et témoignages - Simone de Beauvoir, Marguerite Duras, Pierre Bourdieu, Virginie Despentes, Judith Butler -, de chansons - Edith Piaf et Courtney Love -, et d'images - Cranach, Nan Goldin. Sur le plateau, dans un dispositif en mouvement, s'entremêlent ainsi le jeu des cinq comédiennes et musiciennes, relayé par des écrans de projection.

Simone de Beauvoir énonce l'essentiel : «Seule la médiation d'autrui peut constituer un individu comme un Autre»…

mise en scène : pauline bureau
écriture collective de : sabrina baldassarra, pauline bureau, benoîte bureau, laure calamy,
sonia floire,
gaëlle hausermann,
sophie neveux, marie nicolle

avec des fragments de :
marie darrieussecq,
pierre bourdieu, virginie despentes, marguerite duras,
catherine millet, virginia woolf
avec les comédiennes-musiciennes : laure calamy, sonia floire,
gaëlle hausermann,
marie nicolle,
sabrina baldassarra
dramaturgie : benoîte bureau
création lumière :
jean-luc chanonat
création sonore et musique live : vincent hulot
scènographie :
emmanuelle roy et alice touvet
costumes : alice touvet / assistée de : marion harre
régie générale et vidéo :
sébastien villeroy
régie plateau : salvatore stara

Production : La Part des Anges
Coproduction: Comédie de Picardie, Nouveau Théâtre de Montreuil - Centre Dramatique National
Avec le soutien de la Spedidam et du Conseil régional d'Île-de-France au titre de la permanence artistique

durée : 2h

En avril
horaires du safran
mardi 9 à 14h30 et 20h30
mercredi 10 à 19h30

à et en co-invitation avec le Safran
tournée en région
Creil, Saint-Quentin... en décembre 2012 et mars 2013

Mon film préféré

 

Mon film préféré

 

vendredi, mars 29, 2013

La locandiera

Avec Dominique Blanc et André Marcon dans les rôles de Mirandolina et du Chevalier, Marc Paquien restitue toute la vivacité ludique et la profondeur saisissante de Goldoni.

Déjà présent à la Comédie de Picardie les saisons précédentes avec les superbes mises en scène de Oh les beaux jours et des Femmes savantes, Marc Paquien se tourne aujourd'hui «presque naturellement» vers Goldoni. Il souligne la qualité du portrait social que le Vénitien déploie dans ses pièces, portrait saisissant de vivacité et de vérité. Ces tableaux de mœurs extraordinairement vivants et concrets offrent un champ d'exploration ample et singulier. «Les deux livres sur lesquels j'ai le plus médité, et dont je ne me repentirai jamais d'avoir usé, furent le Monde et le Théâtre.», clame Goldoni !

La locandiera (1752) emporte ses personnages dans une comédie de l'Amour et de ses variations et caprices, dans un tourbillon qui les affole et les perd. La tonalité comique laisse aussi deviner la part sombre de l'humain, dévoile d'intenses et bien réels bouleversements ainsi que l'éternel drame du bonheur empêché. Trois personnages logent dans l'hôtel de la belle Mirandolina. Deux tombent sous son charme, le troisième, Chevalier misogyne, la traite grossièrement, et elle s'emploie alors à le mettre à ses pieds. Un jeu risqué et une entreprise transgressive qui vont connaître virages et rebondissements.

Pour interpréter les rôles de Mirandolina et du Chevalier, deux comédiens d'exception. Dominique Blanc, d'une époustouflante finesse, et André Marcon, d'une profondeur vertigineuse, guidés par la direction d'acteurs toujours étonnamment inventive de Marc Paquien.

de carlo goldoni
traduction : jean-paul manganaro
mise en scène : marc paquien

décor : gérard didier
lumière : dominique bruguiere
costumes : claire risterucci
maquillages, coiffure :
cécile kretschmar
son, musique : xavier jacquot

avec : dominique blanc,
anne caillere, françois de brauer, anne durand, gaël kamilindi,
andré marcon, pierre-henri puente (distribution en cours)

Production : Compagnie des Petites Heures
Coproduction : Théâtre de Carouge - Atelier de Genève, Théâtre de Caen, Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau, La Coursive - Scène Nationale de La Rochelle, Théâtre des Sablons, Comédie de Picardie, Théâtre de Namur, Les Célestins - Théâtre de Lyon.

durée : 2h

En avril à la Comédie de Picardie
mardi 2 à 20h30
mercredi 3 à 19h30
jeudi 4 à 20h30
vendredi 5 à 20h30
samedi 6 à 20h30
dimanche 7 à 15h30

jeudi, mars 21, 2013

Quartier lointain

Dorian Rossel adapte et met en scène la bande dessinée d'exception Quartier lointain de Jirô Taniguchi avec acuité et inventivité.

On reconnaît les grands auteurs à leur façon d'exprimer avec simplicité les problématiques complexes de la condition humaine. «J'ai été très touché par sa façon de faire surgir des sensations et des émotions dans un quotidien apparemment banal ; il est en cela un héritier de Tchekhov et du cinéaste Ozu» confie le metteur en scène Dorian Rossel à propos de l'œuvre de l'auteur de mangas Jirô Taniguchi, maintes fois primé au Japon et en Europe, et dont il admire la grande délicatesse, le sens du détail et l'émotion brute.

Quartier lointain, bande dessinée d'exception et l'une de ses publications phares, retrace l'histoire d'une prise de conscience introspective où passé et présent s'entrelacent. Hiroshi, 48 ans, se retrouve dans sa ville natale, il est soudain littéralement projeté quelque trente ans plus tôt, et tout en gardant sa conscience d'adulte, il revit ses 14 ans (dans son enveloppe corporelle d'adolescent) et subit à nouveau le départ brutal de son père, qu'il tente en vain d'empêcher. Le périple fantastique et initiatique adapté et mis en scène par Dorian Rossel, avec une touche de burlesque, restitue avec justesse et inventivité l'univers onirique de l'auteur autant que les monologues intérieurs d'Hiroshi. Les comédiens interprètent divers rôles et la scénographie joue avec l'idée des vignettes du manga.

Un langage scénique original et ouvert, qui active l'imaginaire du spectateur avec intelligence et pertinence.

adapté du manga de jirô taniguchi
mise en scène : dorian rossel
collaboration artistique :
delphine lanza
scénographie : sylvie kleiber
dramaturgie : carine corajoud
musique originale :
patricia bosshard,anne gillot

lumière : bastien depierre
costumes : barbara thonney
assistante costumes : nicole conus
vidéo : jean-luc marchina
assistante mise en scène :
laure bourgknecht
adaptation : carine corajoud,
delphine lanza, dorian rossel
avec : rodolphe dekowski,
mathieu delmonté,
xavier fernandez-cavada,
karim kadjar, delphine lanza,
élodie weber

musique : patricia bosshard en alternance avec marie schwab,
anne gillot en atlernance avec
lea sangiorgio

Production déléguée : Théâtre Vidy-Lausanne

Coproduction : Comédie de Genève, Cie STT, Arsenic

Soutien : Ville de Lausanne, Pro Helvetia-Fondation suisse pour la culture, Département de l'Instruction publique de l'État de Genève, Ville de Genève, Loterie Romande

durée : 1h25
En mars à la Comédie de Picardie
mardi 19 à 20h30
mercredi 20 à 19h30
jeudi 21 à 20h30

mercredi, mars 20, 2013

Voiture radar

La nouvelle voiture radar est arrivée dans notre région et met 9 PV minute !!!

C'est une Mégane noire ordinaire immatriculé CG 792 AV

Faites tourner à tous vos contacts!!!!

lundi, mars 18, 2013

Savez-vous que je peux sourire et tuer en même temps ?

Sylvie Baillon met en scène deux monologues de François Chaffin, autour de figures monstrueuses, capables de séduire et effarantes, l'un d'après un fait divers, l'autre d'après Richard III.

Deux monstres dans la réalité de leur horreur : deux textes de François Chaffin sont rassemblés et mis en scène par Sylvie Baillon, qui dirige la compagnie picarde Ches Panses Vertes, qui mêle l'art de l'acteur à celui de la marionnette.

Le premier solo, encore jamais porté à la scène, se fonde sur un fait divers de 1973, où une mendiante, arrêtée pour vagabondage, se trouve être en possession de six sexes masculins dans six sacs plastique. Plongeant au cœur de son histoire et de son imaginaire depuis l'enfance, le récit reconstitue les scènes d'amour à l'issue fatale, et celui des interrogatoires, parfois traversés d'humour, avec le commissaire. Dans ce puzzle, les mots poétisent un réel effarant et absurde. Sophie Matel interprète cette parole volubile, opulente et extrêmement précise.

Richard le Trois, commande de Sylvie Baillon à l'auteur et destinée à Eric Goulouzelle, comédien de la compagnie, s'inspire de la figure shakespearienne, ivre de pouvoir, avide de détruire tout ce qui pourrait l'entraver. Un homme, connu et pourtant imprévisible, qui est aussi un acteur, donne vie à la tragédie, tente son accomplissement, commente et explique, face aux spectateurs.

Un champ d'exploration dramatique fascinant…

à six heures, avec six sexes dans six sacs & richard le trois, de françois chaffin
mise en scène : sylvie baillon
assistanat mise en scène : cristina iosif
dramaturgie :
françoise heulot-petit
chorégraphe : leone cats baril
marionnettes : yngvild aspeli
costumes : sophie schaal
décor : antoine vasseur
musique : appât 203
vidéo : véronique lespérat-héquet
lumières : yvan lombard
avec : sophie matel et eric goulouzelle

Production déléguée : Le Tas de Sable - Ches Panses Vertes, Pôle des Arts de la marionnette en région Picardie, Lieu compagnonnage marionnette -
Coproduction : Comédie de Picardie, Maison du Théâtre d'Amiens, Théâtre Le Passage - Scène conventionnée de Fécamp.

durée : 2h

En mars à la Comédie de Picardie

horaires maison du théâtre
jeudi 21 à 19h30
vendredi 22 à 19h30
samedi 23 à 20h30
jeudi 28 à 19h30
vendredi 29 à 19h30
samedi 30 à 20h30

à et en co-invitation avec la Maison du Théâtre

jeudi, mars 14, 2013

Une pensée pour le

Papy,
Papa,
Pape.

mercredi, mars 13, 2013

ANNULATION rencontre GAP du 14 mars : "Associations et financements européens" à Abbeville et REPORT AU 2 AVRIL

Bonjour,

 

En raison des conditions de circulation,

la rencontre GAP « Associations et financements européens » de ce 14 mars

est ANNULEE et REPORTEE  au mardi 2 avril à 18h30 – Salle des Carmes à Abbeville

(même lieu/même horaires)

 

Merci de diffuser cette information auprès de vos contacts.

 

Merci de votre compréhension et soyez prudent si vous avez à prendre la route.

 

Bien cordialement

 

 

Frédérique LEPOT

Chargée de mission

 

9 rue de l'Amiral Courbet

80 000 AMIENS

 

03.60.123.709

www.cpca-picardie.fr

 

 

 

A vos agendas : Salon du chocolat et gourmandises Amiens

Cette année encore Mégacité Amiens organise
le Salon Chocolat et Gourmandises du 15 au 17 mars 2013.

Venez participer à nos animations exceptionnelles :

Chasse à l'oeuf gratuite pour les enfants de 3 à 12 ans
Concours du "pâtissier en herbe" pour les 6 à 16 ans
Cours de cuisine dispensés par nos meilleurs chefs picards et plein d'autres gourmandises "visuelles" !!


N'hésitez pas, Inscrivez vous, il reste encore quelques places disponibles !
Vous trouverez les demandes d'inscription en pièce jointe
ou sur le site
www.amiens-chocolat-gourmandises-expo.com


 
 

lundi, mars 11, 2013

La contrebasse

Clovis Cornillac interprète le monologue introspectif grinçant de Patrick Süskind, dans une mise en scène de Daniel Benoin. Une humanité blessée se dévoile.

«L'instrument le plus puissant, le plus beau et le plus indispensable de l'orchestre» : c'est l'avis du contrebassiste au troisième pupitre de l'orchestre national, narrateur de cette histoire étonnante où il expose avec sincérité sa relation à l'instrument jusqu'à mettre à nu sa propre vérité intime. La passion et la fascination laissent bientôt affleurer les frustrations et les rancœurs refoulées du musicien et de l'homme, profondément seul. Il ne parvient ni à se hisser dans la hiérarchie de l'orchestre ni à vivre son amour pour la belle chanteuse soprano Sarah, qu'il aime secrètement. Il cherche des moyens d'exister, apostrophe et conspue sa contrebasse, réduite à une métaphore obstinée de sa médiocrité.

L'encombrante compagne devient ainsi l'objet de sa haine, l'exutoire de son délire, jusqu'à empêtrer sa raison et emporter sa parole dans les méandres de la folie.

À sa création en France par Jacques Villeret en 1991, la pièce, à l'origine radiophonique, avait reçu un accueil triomphal. Elle a été traduite en une vingtaine de langues, et son succès ne s'est jamais démenti. Clovis Cornillac interprète aujourd'hui ce monologue introspectif grinçant et singulier, dans une mise en scène de Daniel Benoin qui s'attache à restituer la musicalité du texte, les emportements et les failles de cet être solitaire, ainsi que le rapport sensuel à la musique.

C'est une humanité blessée qui se dévoile, traversant les grandeurs et les petitesses d'un homme, et obligeant à regarder à l'intérieur de soi.

de patrick süskind
mise en scène : daniel benoin

avec : clovis cornillac

Production : Pascal Legros Productions en accord avec le Théâtre National de Nice

durée : 1h30

En mars à la Comédie de Picardie
mardi 12 à 20h30
mercredi 13 à 19h30
jeudi 14 à 20h30
vendredi 15 à 20h30
samedi 16 à 20h30

vendredi, février 22, 2013

Pour faire des lasagnes ....

Commencez par recouvrir la viande d'une couche de pâte.


eXTReMe Tracker