vendredi, août 31, 2012

Empathe ?

Lorsque l’on est gentil, généreux et que l’on éprouve ne serait qu’une pointe d’empathie pour autrui, on est le sujet idéal, le « pigeon » adéquate pour les arnaqueurs, les profiteurs et tous ceux qui, sans aucuns scrupules, éprouvent le besoin de vivre au dépends des autres.

Ce serait risible si l’on ne s’efforçait en tant que parents d’élever ses enfants en leur enseignant les bienfaits de cette générosité et de la gentillesse. Bien sûr on peut considérer que cela sert de leçon et qu’un déboire de ce type renforce la volonté et forge l’âme. Malheureusement, tout laisse à penser qu’une fois que ces traits de caractères font partie de vous, ils y restent. La seule chose que ces leçons nous apportent, c’est un peu plus de méfiance.

On se sent coupable de laisser le quidam à la rue, lui laisser l’inconfort, la faim, la soif ou la maladie. Même si dans un coin de notre cerveau une immense enseigne au néon nous matraque de nous méfier, une autre nous rappelle qu’un petit billet suffit à soulager tant de souffrance. Et c’est cette culpabilité dont on cherche à tous prix à se débarrasser qui fait que l’on ne résiste pas.

De là à se prendre pour le mentaliste parce que l’on a su jouer sur la corde sensible, et réussi à soutirer une centaine d’euro à un gentil, il n’y a qu’un pas.

Cela m’ai déjà arrivé mais croyez moi, cela ne se reproduira plus. Désormais, j’étudie la situation calmement avant de mettre la main au portefeuille et celui qui m’y reprendra n’est pas encore né.

Aucun commentaire:


eXTReMe Tracker