vendredi, mars 29, 2013

La locandiera

Avec Dominique Blanc et André Marcon dans les rôles de Mirandolina et du Chevalier, Marc Paquien restitue toute la vivacité ludique et la profondeur saisissante de Goldoni.

Déjà présent à la Comédie de Picardie les saisons précédentes avec les superbes mises en scène de Oh les beaux jours et des Femmes savantes, Marc Paquien se tourne aujourd'hui «presque naturellement» vers Goldoni. Il souligne la qualité du portrait social que le Vénitien déploie dans ses pièces, portrait saisissant de vivacité et de vérité. Ces tableaux de mœurs extraordinairement vivants et concrets offrent un champ d'exploration ample et singulier. «Les deux livres sur lesquels j'ai le plus médité, et dont je ne me repentirai jamais d'avoir usé, furent le Monde et le Théâtre.», clame Goldoni !

La locandiera (1752) emporte ses personnages dans une comédie de l'Amour et de ses variations et caprices, dans un tourbillon qui les affole et les perd. La tonalité comique laisse aussi deviner la part sombre de l'humain, dévoile d'intenses et bien réels bouleversements ainsi que l'éternel drame du bonheur empêché. Trois personnages logent dans l'hôtel de la belle Mirandolina. Deux tombent sous son charme, le troisième, Chevalier misogyne, la traite grossièrement, et elle s'emploie alors à le mettre à ses pieds. Un jeu risqué et une entreprise transgressive qui vont connaître virages et rebondissements.

Pour interpréter les rôles de Mirandolina et du Chevalier, deux comédiens d'exception. Dominique Blanc, d'une époustouflante finesse, et André Marcon, d'une profondeur vertigineuse, guidés par la direction d'acteurs toujours étonnamment inventive de Marc Paquien.

de carlo goldoni
traduction : jean-paul manganaro
mise en scène : marc paquien

décor : gérard didier
lumière : dominique bruguiere
costumes : claire risterucci
maquillages, coiffure :
cécile kretschmar
son, musique : xavier jacquot

avec : dominique blanc,
anne caillere, françois de brauer, anne durand, gaël kamilindi,
andré marcon, pierre-henri puente (distribution en cours)

Production : Compagnie des Petites Heures
Coproduction : Théâtre de Carouge - Atelier de Genève, Théâtre de Caen, Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau, La Coursive - Scène Nationale de La Rochelle, Théâtre des Sablons, Comédie de Picardie, Théâtre de Namur, Les Célestins - Théâtre de Lyon.

durée : 2h

En avril à la Comédie de Picardie
mardi 2 à 20h30
mercredi 3 à 19h30
jeudi 4 à 20h30
vendredi 5 à 20h30
samedi 6 à 20h30
dimanche 7 à 15h30

1 commentaire:

Sali Soli a dit…

Votre blog contient tant de surprises que j'ai trop apprécié.Merci pour tous vos efforts.
site de voyance gratuite


eXTReMe Tracker