mardi, mai 24, 2011

Cure de rajeunissement

*´¨)
¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)
(¸.•´ (¸.•´ (´¸.•*´¯`*• PETITE INTRODUCTION

Hier, Claudine est resté coincée dans son fauteuil au cinéma. Elle avait une grosse crampe dans la cuisse. Il faut dire que nous avions été regarder sautiller Johnny Depp et la magnifique Pénélope Cruz dans le quatrième opus des aventures du capitaine Jack Sparrow, soit plus de deux heures vingt assise devant ce grand spectacle en trois dimensions.

Vous allez surement me dire qu’il s’agit d’un film pour enfant et que Dine et moi, loin d’en être, avons passés l’âge. Ce à quoi je vous répondrais : Nous avons trouvé la fontaine de Jouvence. Il s’agit d’une salle sombre où coule une rivière de lumière dont on boit les paroles et où la vie des autres nous est donné en pâture… et cela fait bientôt huit ans que nous profitons de celle du capitaine du « Black Perl ».

*´¨)
¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)
(¸.•´ (¸.•´ (´¸.•*´¯`*• DIGRESSION PHYLOSOPHIQUE SUR LES DIFFERENTS OPUS

Nous avons fait la connaissance du bouillonnant capitaine Jack Sparrow et de son copain Will au 17eme siècle, en 2003, lorsqu’il sauva la fille du gouverneur, Elizabeth Swann, des griffes du capitaine Barbossa et de ses pirates morts-vivants.

Même si nous l’avons revu entre deux, c’est en 2006, alors qu’il était à la recherche du coffre du capitaine Davy Jones où sont cachés les âmes qu’il y avait emprisonnées que nous l’avons retrouvé.

Et enfin, en 2007, lorsque Will et Elizabeth durent faire alliance avec le capitaine Barbossa pour sortir le capitaine Jack Sparrow des geôles du capitaine Davy Jones.

Du tout premier au troisième volet de cette histoire, le caractère des personnages est resté le même et petit à petit, on s’y est attaché. Même le méchant du premier opus, le capitaine Barbossa finit par être attachant.

*´¨)
¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)
(¸.•´ (¸.•´ (´¸.•*´¯`*• LE SYNOPSIS

Dans ce quatrième volume, le capitaine Barbossa est promu corsaire pour la couronne britannique et reçoit l’ordre de trouver la fontaine de jouvence avant les militaires espagnols. Ce qui l’intéresse réellement, c’est la vengeance. Il veut mettre la main sur le navire de celui chez qui il a laissé une jambe : Barbe Noire.

Pour ce faire, il va lui falloir faire alliance avec son ennemi de toujours, le gouailleur capitaine Jack Sparrow. En effet, c’est lui qui possède la seule carte permettant de la retrouver. Les militaires espagnols ont eux le témoignage direct d’un rescapé de la dernière expédition. Mais comme Jack n’est pas du genre à collaborer, il va s’échapper et chercher s’engager sur un navire.

Il y a en ville quelqu’un qui se faisant passer pour lui enrôle justement des marins. C’est la belle Angelica, une maitresse occasionnelle de Jack qui n’est autre que la fille du capitaine Barbe Noire. Cherche t’elle l’amour de son pirate ou n’a t’elle de vue que sur sa carte ?

La première étape du voyage vers la jeunesse, c’est la baie des sirènes car le premier ingrédient de la potion magique, c’est la larme fraiche d’une sirène.

Bon, je ne vais pas vous raconter les deux heures vingt de courses poursuites, tirs, attaques rebondissements et surprises en tous genre, mais sachez que comme pour tous les autres opus, le capitaine Jack va devoir affronter tout un tas de créatures dont la plus bizarre n’est autre qu’Angelica/Pénélope pour enfin s’échapper avec son magnifique « Black Perl ».

*´¨)
¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)
(¸.•´ (¸.•´ (´¸.•*´¯`*• LE CASTING

Certes, le réalisateur Rob Marshall n’est pas celui des autres opus(Gore Verbinski) mais en dehors de cela, tous les personnages principaux sont des vieux de la vielle.

Il ne pourrait y avoir de capitaine Jack Sparrow sans Johnny Depp dont la fantaisie et la justesse de jeux ne sont plus à présenter. Sa filmographie depuis « 21 Jump Street » contient tant de chef d’œuvres que l’on ne peut que lui attribuer une part de responsabilité. Je ne citerai pas « The tourist » dans le lot mais personne n’oubliera son Chapelier Fou, Sweeney Todd, Willy Wonka, James Barrie, L'inspecteur Fred Abberline, Georges Jung, Ichabod Crane, le commandant Spencer Armacost, Dean Corso, Oncle Raoul Duke, Raphaël, Donnie Brasco, Don Juan, Ed Wood, Sam de Benny&Joon, Axel Blackmar, Edward aux mains d’argent et Cry Baby.
Avez-vous vu : « Amour, piments et bossa Nova » ? Si oui, convenez en, Pénélope Cruz est Angelica dont elle a sans contestation possible tout le piquant. La brune espagnole a fini le tournage enceinte jusqu’aux cils et a même du se faire doubler par sa sœur pour certains plans d’ensemble. Elle aussi a gagnée ses galons de star en tournant avec les plus grands.
Hector Barbossa est interprété par Geoffrey Rush. Un acteur australien jusqu’à présent bien sous employé dont le rôle de Lionel Logue dans « le discours d’un roi » a marqué les esprits (Oscars et Golden Globes du meilleur acteur de second rôle en 2011).
Ian McShane est Barbe Noire, ce n’est pas non plus un inconnu. En dehors d’une carrière de second rôle, il incarne depuis 2003 Al Swearegen le barman de la série DeadWood. Il est même élu "le méchant le plus sexy" par le magazine People en 2005 et considéré comme un des "hommes de l’année" par le magazine GQ.
Je ne vais pas citer tout le monde mais je ne vais pas manquer de vous parler de la petite « frenchie » de la distribution : Astrid Berges-Frisbey dont on a pu admirer le frais minois dans le film de Daniel Auteuil, « la Fille du Puisatier ». Elle occupe une place importante dans ce film puisqu’elle joue le rôle de Sirena, la sirène dont la larme permettra l’utilisation de la fontaine de jouvence.
*´¨)
¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)
(¸.•´ (¸.•´ (´¸.•*´¯`*• FICHE TECHNIQUE

N° de visa : 129606
Image en couleur
Son DTS by Digital
Format de projection : 2.35 : 1 Cinemascope
Format de production : 35 mm
Tourné en : Anglais

Réalisation :
Réalisateur Rob Marshall
Directeur artistique Drew Boughton
Directeur artistique John Chichester
Directeur artistique Robert Cowper
Directeur artistique Zack Grobler
Directeur artistique Tomas Voth
1er assistant réalisateur Albert Cho
1er assistant réalisateur Peter Kohn
1er assistant réalisateur Toby Hefferman
2ème assistant réalisateur Chloe Chesterton
2ème assistant réalisateur Gregory J. Pawlik Jr.
3ème assistant réalisateur Timothy Wood
2ème assistant réalisateur David Pinkus
2ème assistant réalisateur Timothy R. Price
2ème assistant réalisateur James Manning
2ème assistant réalisateur Brett Robinson
2ème assistant réalisateur Michelle Schrauwers
2ème assistant réalisateur Nick Shuttleworth
2ème assistant réalisateur Ben Dixon
2ème assistant réalisateur Jeff Taylor
2ème assistant réalisateur Henry Gordon
3ème assistant réalisateur Terry McShane
3ème assistant réalisateur Christian Rigg
3ème assistant réalisateur Jake Rollins
3ème assistant réalisateur James McGrady
3ème assistant réalisateur Carly Lewisohn

Production :
Directeur de production Sarah Bradshaw
Superviseur post-production Tami Goldman
Superviseur de production Trevor Waterson
Directeur de production Ellen Gordon

Montage :
Monteur Wyatt Smith
Monteur Michael Kahn
Monteur David Brenner

Son :
Compositeur Hans Zimmer
Compositeur Rodrigo y Gabriela

Image :
Directeur de la photographie Dariusz Wolski
2ème caméra George Marshall Ruge
Superviseur des effets spéciaux John Frazier
Coordinateur des cascades Greg Powell
Coordinateur des cascades George Marshall Ruge
Superviseur des effets visuels Gary Brozenich
Superviseur des effets visuels Tony Clark
Superviseur des effets visuels Ben Snow
Superviseur des effets visuels Simon Stanley-Clamp
Superviseur des effets visuels Matt Sumney
Chef éclairagiste Frank Helbig
Chef machiniste J. Michael Popovich
Chef éclairagiste Rafael E. Sanchez

Décors :
Chef décorateur John Myhre
Décorateur Gordon Sim

Coiffure :
Coiffeur Barbara Cantu

Costumes :
Costumière Penny Rose

Maquillage :
Maquilleuse Kim Ayers
Maquilleur Joe Badiali
Maquilleur Jason Barnett
Maquilleuse Chantal Boom'la
Maquilleur Paul Boyce
Maquilleuse Belinda Bryant
Maquilleuse Amy Byrne
Maquilleur Mahealani Diego
Maquilleuse Teri Galati
Maquilleur Leo Corey Castellano
Maquilleuse Louise Coles
Maquilleur Rick Glassman
Maquilleur Joel Harlow
Maquilleuse Jennifer Harty
Maquilleuse Elizabeth Hoel
Maquilleur Will Huff
Maquilleuse Suzanne Jansen
Maquilleur Dean Jones
Maquilleur Duncan Jarman
Maquilleur Peter King
Maquilleur Kevin Kirkpatrick
Maquilleur Bob Kretschmer
Maquilleur Dalton Kutsch
Maquilleur Uxue Laguardia
Maquilleur Don Lanning
Maquilleur Steve LaPorte
Maquilleuse Veronica Lopez
Maquilleuse Gemma Low
Maquilleuse Ana Lozano
Maquilleuse Monica MacDonald
Maquilleur Kristyan Mallett
Maquilleur Sharon Martin
Maquilleuse Nuria Mbomio
Maquilleur Donald McInnes
Maquilleuse Flora Moody
Maquilleuse Jessica Nelson
Maquilleur Ken Niederbaumer
Maquilleuse Cristina Patterson Ceret
Maquilleur Don Rutherford
Maquilleur Luca Saccuman
Maquilleuse Tricia Sawyer
Maquilleuse Nikoletta Skarlatos
Maquilleuse Sophie Slotover
Maquilleur Mike Smithson
Maquilleuse Kimberley Spiteri
Maquilleuse Bunny Stanway-Mayers
Maquilleuse Lucybelle Thompson
Maquilleuse Sarah Trusler
Maquilleur Josh Weston

*´¨)
¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)
(¸.•´ (¸.•´ (´¸.•*´¯`*• CONCLUSIONS
Ce film ne doit pas être considéré comme le quatrième opus de la série mais comme le premier d’une nouvelle trilogie du capitaine Jack Sparrow dont la suite est déjà en cours de tournage. Tout comme les premiers volets, c’est un film d’aventures plein de rebondissements, de fantastique, de capes et d’épées. Même avec de somptueux décors, de merveilleux acteurs, ce n’est pas un chef d’œuvre de l’art cinématographique mais un bon film, plus de deux heures d’un honnête divertissement, un de ces films que l’on n’a plaisir à revoir lors des dimanches soirs en famille. Car par dessus tout, c’est un excellent divertissement famillial.
C’est aussi une excellente cure de jouvence tant il apporte un peu de rêve et de merveilleux à notre petit quotidien.

1 commentaire:

agnes a dit…

il faut donc aller le voir si il doit nous apporter un peu de rêve!!!
bon mercredi :)


eXTReMe Tracker