vendredi, octobre 14, 2011

Hollandais ou Hollandiste


François HOLLANDE_5568
Originally uploaded by idf-fotos.


On a déjà beaucoup de mal à suivre une campagne électorale alors, SVP, messieurs les journalistes ne compliquez pas les choses. J'ai entendu au saut du lit, une phrase qui hors ce contexte purement électoral est difficilement compréhensible : "La droite aubryiste déteint sur la gauche hollandaise." ( D'ailleurs, même en plein dedans, je suis pas sûr de ce qu'elle veut dire. ).

Bon, concernant Martine Aubry pas de problèmes, mon vieux dictionnaire reconnaît au suffixe -iste une valeur adjectivale(transforme un non en adjectif) comme dans « cube-cubiste » mais surtout en substantif pour former : un métier, un adepte, une idéologie ou une théorie. Avouez que cela colle pilepoil à son programme.

Le suffixe -ais quand à lui marque l’imparfait (y aurait’ il du partit pris ?) ou sert à former des adjectifs, des noms d’habitant et des noms de langues dérivés d’un nom propre à caractère géographique. Donc la gauche hollandaise concernerait la gauche des pays bas plus que les partisant de François Hollande ? Je ne pense vraiment pas qu’elle puisse être influencée en quoi que ce soit par le comportement et les dire de Mme Aubry. Non, je crois que sur la première radio de France, le journaliste a voulu faire un jeu de mots, à moins qu’il n’ai trouvé le terme hollandiste peu à son gôut, une sorte de lapsus.

Enfin, personnellement, je m’en moque un peu… je suis royaliste…

1 commentaire:

tetue a dit…

« Hollandais » ? trop confusant, voyons ! « Hollandette » certainement pas ! « Hollandiens » et « Hollandiennes » ? bof…

Je vote pour « Hollandiste » qui a le bon goût d'être unisexe en plus d'être explicite. Pourquoi se compliquer la vie ? Le suffixe « -iste » sert justement à former « un métier, un adepte, une idéologie ou une théorie ». Bingo !


eXTReMe Tracker