lundi, octobre 17, 2011

Partager ou vendre

LivresJ'ai horreur de me brosser les dents avec une brosse humide. Je ne peux m'empêcher de m'imaginer alors qu'elle a servit à un autre que moi, une personne aux dents verdâtre... C'est surement pour cela que je ne suis pas porté sur l'achat d'occasion.


Toutefois, il y a, au contraire un domaine pour lequel j'affectionne ce mode d'achat : la littérature.

J'aime les livres et particulièrement ceux que l'on se passe de mains en mains, ceux que l'on caresse, que l'on annote, et dans lesquels on oublie une petite carte, un marque page involontaire. J'écume les rederies et les vides-grenier à la recherche de tels trésors et, plus ils ont vécus, plus ils trouvent grâce à mes yeux. Malheureusement, j'en ai plein mes bibliothèques et même plusieurs malles pleines à ras-bord dans le garage.


Il arrive inévitablement que je doive me délester de quelques uns pour faire de la place à d'autres. C'est un vrai déchirement, non pas de m'en séparer mais de choisir ceux qui doivent me quitter et d'en établir la valeur. J'ai beau être né dans une famille de commerçants, je ne peux m'abstenir de les "brader" tous. Les uns parce que je les trouve nuls et les autres, pour que l'acheteur ai autant de plaisir que moi à les lire ou les posséder. Mais, si le prix est trop bas, je fini par vouloir le garder... D'autant que je risque de le racheter, cela m'est arrivé plusieurs fois.


Comme pour chacun de mes dilemmes, c'est Claudine qui a trouvé la solution. Il faut dire qu'elle en a marre d'épousseter ces tonnes de papier. Maintenant, je les vends aux enchères sur internet. Ainsi, le prix de vente s'établi selon l'intérêt de l'acheteur. Ce n’est pas ce que cela me rapporte mais j’ai la satisfaction de partager mes lectures avec des inconnus de la France entière et même de la Belgique.

Aucun commentaire:


eXTReMe Tracker