dimanche, octobre 30, 2011

La fin de l’âge déterminé - Michel COLIN




*´¨)
¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)
(¸.•´ (¸.•´ (´¸.•*´¯`*• Introduction

Après tous les problèmes que nous avons rencontrés pour que Claudine puisse enfin toucher, soit sa pension, soit sa retraite, je dois avouer que j’en veux un peu à l’auteur de ne pas l’avoir écrit un peu plus rapidement. Oups !! Peut-être aurais-je du d’abord vous parler de ce livre : « La fin de l’âge déterminé » de Michel Colin aux éditions « Lectures multiples ». Comme toujours dans ces cas là, c’est le type de lecture qui ne vous arrivent que lorsque c’est trop tard. Il faut toutefois reconnaître qu’avec toutes les réformes qui se sont succédées, on comprend qu’il ai attendu le mois d’Août pour faire paraître son ouvrage.

*´¨)
¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)
(¸.•´ (¸.•´ (´¸.•*´¯`*• L’auteur

Michel Colin est un avocat du barreau d’Amiens un peu fantasque puisque sa biographie chez « Lectures multiples » le présente comme : passionné par l’information personnalisée. À partir de cette expérience, il prépare la première application d’un concept novateur. Autant dire qu’il ressemble trait pour trait à Dick Pick (l’informaticien pas le personnage de Bande Déssinées, quoique… ;-). Mais, ce n’est pas pour cette raison que je le connais, mais plutôt de par mes relations avec ACC et Gogolman. Pour être tout à fait honnête, ACC avait cherché à attirer mon attention sur l’ouvrage dès sa sortie, mais j’ai tendance à ne pas lire les messages issus de « Face de Bouc » et surtout à ne pas en suivre les liens qui, transitant au travers, sèment à tous vents vos coordonnées. Il aura fallu la relance de Gogolman pour que je m’y penche.

*´¨)
¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)
(¸.•´ (¸.•´ (´¸.•*´¯`*• Le sujet

Comme le titre ne l’indique pas, le sujet de ce « roman juridico-humoristique » c’est l’admission à la retraite et la fin de l’âge dit légal pour la prendre à taux plein. Comme il est plus doué que moi pour vous l’expliquer, j’ai sélectionné un petit passage qui explique de quel âge il s’agit : « L'un est l'article L.351-1 du Code de la Sécurité sociale dont le premier alinéa précise :
L'assurance vieillesse garantit une pension de retraite à l'assuré qui en demande la liquidation à partir d'un âge déterminé.
L'autre est l'article L.351-8 du même Code, dont les premières phrases sont :
Bénéficient du taux plein même s'ils ne justifient pas de la durée requise d'assurance ou de périodes équivalentes dans le régime général...
L'âge légal de la retraite est donc : l'âge déterminé. »

*´¨)
¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)
(¸.•´ (¸.•´ (´¸.•*´¯`*• Le style

Comme vous avez pu le voir dans le précédent extrait, il n’y a pas de gros mots dans la louche de cet avocat. Il nous sert sa soupe en bon français, agrémenté de quelques articles et d’une pointe d’un humour plutôt froid. Ou, pour être plus précis, qui fait froid dans le dos, lorsque l’on réalise combien tous nos textes législatifs mériteraient une telle réécriture. Dès les premiers mots, je me suis remémoré la réécriture du Code Général des Impôts par A. DUBOUT( On a la culture que l’on peut). Là, il faut bien le reconnaître, cela manque un peu d’illustration mais le texte est simple, concis, bref totalement accessible, même aux membres des forces de l’ordre, c’est vous dire…

A propos de « dire », on reconnaitra toutefois certaines tournures des phrases qui font plus penser à un plaidoyer qu’à un roman. Comme le discours est maitrisé, cela dénote peu.

*´¨)
¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)
(¸.•´ (¸.•´ (´¸.•*´¯`*• Conclusions

Il est certain que l’on a l’âge de ses artères et voici un livre qui éclaire d’un jour nouveau l’actuel débat sur l’âge de la retraite. Mais, je ne pense pas que cela soit son plus gros avantage. C’est plutôt d’aborder avec beaucoup de sérieux et de drôlerie ce sujet qui franchement ne prête pas à rire dans la conjoncture actuelle. A lire.

Aucun commentaire:


eXTReMe Tracker