vendredi, novembre 28, 2008

RGO on stomach



Le reflux gastro-oesophagien (RGO) est principalement lié à un mauvais fonctionnement de la partie inférieure de l’oesophage (conduit reliant la gorge à l’estomac) et/ou à une hernie hiatale (partie de l’estomac qui remonte dans le thorax). Il peut se manifester à tout âge.

Lorsque l’oesophage fonctionne bien, il ne s’ouvre que pour laisser passer la nourriture vers l’estomac. Chez les personnes souffrant d’un reflux gastro-oesophagien, l’oesophage s’ouvre de façon inappropriée et laisse ainsi le contenu de l’estomac, le plus souvent acide, remonter le long du conduit oesophagien, parfois jusque dans la bouche.

Le RGO se traduit typiquement par des brûlures remontant derrière le sternum (pyrosis) et/ou par des régurgitations en général acides. Mais d’autres signes peuvent apparaitre d’ordre digestif (nausées, éructation, hoquet) ou autre : toux chronique (souvent nocturne), asthme, gorge irritée, voix enrouée, sinusite, douleurs aux oreilles. Les symptômes du RGO apparaissent généralement après les repas ou pendant la nuit.
Le RGO évolue souvent de façon chronique sans entrainer de complications. Cependant dans certains cas et en l’absence de prise en charge de la maladie, la muqueuse de l’oesophage peut s’endommager : c’est l’oesophagite.
Certaines oesophagites sévères peuvent se compliquer : ulcère, difficulté à avaler (dysphagie), rétrécissement du bas de l’oesophage (sténose peptique) et très rarement cancer de l’oesophage.

Certaines mesures simples peuvent vous permettre de diminuer la fréquence des brûlures d’estomac :
 Après les repas, patienter avant de vous allonger ou de faire des efforts trop importants.
De façon générale, éviter certaines postures (buste incliné vers le bas) et les vêtements et
ceintures trop serrés au niveau de l’abdomen
 Adopter une position surélevant la partie haute du corps pendant le sommeil (cales sous les
pieds de la tête du lit)
 Identifier et éviter les aliments favorisant l’apparition des brûlures d’estomac (les
graisses, épices, boissons gazeuses, chocolat…)
 Fractionner vos repas
 Normaliser votre poids
 Supprimer ou diminuer fortement votre consommation d’alcool et de tabac
Canaliser votre stress ! (sport, relaxation…)
extrait d'une brochure de l'affsaps

Wikio soutient AIDES pour la journée mondiale du sida (1er décembre)

Wikio soutient l'association AIDES qui oeuvre pour la lutte contre le sida.
A l'occasion de la journée mondiale du sida, AIDES organise une collecte sur internet.
Aidez AIDES à collecter des fonds en plaçant le badge sur votre blog. Le badge est disponible ici : http://tk3.mail93.com/sy/ev?3&1939-81&2&tCEJ8iMpzA5R2gZCNh3%2Fgg
Merci pour votre solidarité.
Marc Thouvenin, Responsable marketing

Quelques chiffres sur le sida :
En 2007 dans le monde, 2,7 millions de personnes ont été infectées par le VIH, 2 millions en sont mortes (5 500 morts par jour, soit 1 tsunami toutes les 6 semaines) , 33 millions de terriens (la moitié de la population française) vivent actuellement avec le VIH/sida (source association AIDES). Au Mozambique (20 M habitants), plus de 20% des adultes sont infectés par le virus du sida (source Unaids). Plus de chiffres sur AIDES


Pour toute demande, vous pouvez contacter Natacha de Aides, à l'adresse email : http://tk3.mail93.com/sy/ev?3&1939-81&4&tCEJ8iMpzA5R2gZCNh3%2Fgg

Survie.org, Rwanda


France-Rwanda
Les arrangements politiques ne doivent pas nuire à la recherche de la vérité
Communiqué de Survie du 25 novembre 2008

Alors que le Rwanda ressurgit dans l’actualité autour de l’arrestation de Rose Kabuye, Survie rappelle que, par delà les manœuvres politiques et judiciaires, ce qui est en cause dans la région des Grands lacs, c’est la vérité et la justice en l’absence desquelles seule la violence règne. A ce titre, l’enquête du juge Bruguière apparaît comme une démarche partisane dont l’objectif est d’éclipser la complicité de la France dans le génocide des Tutsi.

L’attentat du 6 avril 1994 contre l’avion du président Habyarimana (qui a constitué l’élément déclencheur du génocide mais en rien sa cause puisque ce génocide était en préparation de longue date), piloté par un équipage français, n’a jamais été élucidé. Seules les anciennes Forces Armées Rwandaises (FAR) et des membres de l’armée française, ont pu accéder au site immédiatement après le crash.
Plus de trois ans après les faits, le 13 novembre 1997, la veuve du mécanicien navigant porte plainte, plainte à laquelle se joindra plus tard la veuve, résidant en France, du président Habyarimana. Le parquet ouvre une information judiciaire en mars 1998, alors qu’au même moment une mission d’information parlementaire est menée de mars à décembre 1998 sur la politique et l’engagement militaire français au Rwanda de 1990 à 1994. L’instruction est confiée au juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière.
Cette instruction, exposant seulement une conviction partisane, faite uniquement à charge et sur une seule hypothèse, n’apportant pas de preuve mais reposant sur des témoignages sujets à caution , aboutit en novembre 2006 à une ordonnance du juge, suivie de la délivrance par le parquet de 9 mandats d’arrêt contre des membres de l’entourage du président rwandais Paul Kagame soupçonnés d’avoir participé au dit attentat. Le Rwanda rompt alors ses relations diplomatiques avec la France. Les démarches pour renouer ces relations, faites notamment par le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner, se heurtent à l’existence de ces mandats d’arrêt.

La récente arrestation de Rose Kabuyé, l’une des neuf personnes poursuivies, peut être vue comme un événement de nature à dénouer le blocage diplomatique et judiciaire. Devant les juges, Rose Kabuye et ses avocats n’auront sans doute pas de mal à faire éclater les faiblesses de l’instruction Bruguière, qui apparaîtra pour ce qu’elle est, une tentative de diversion pour éluder une réalité cruelle.
Il ne faut pas en effet que la question de l’attentat contre l’avion, qui mérite d’être résolue par un travail d’enquête irréprochable, obnubile les esprits et efface, comme le veulent certains, celle, infiniment plus grave, de la complicité française dans l’exécution du génocide des Tutsi au Rwanda, qui n’avait rien d’improvisé.
Cette implication française apparaît dans le soutien accordé de 1990 à 1994 au régime Habyarimana, qui se livrait déjà à des massacres à caractère génocidaire ; dans l’aide à la militarisation et l’encouragement à l’ethnicisation de ce régime par la création d’un front Hutu Power contre l’« ennemi » tutsi ; dans le soutien à la formation du Gouvernement intérimaire, composé d’extrémistes hutu, qui a déchaîné le génocide ; dans la livraison d’armes pendant le génocide et enfin dans l’exfiltration des auteurs du génocide à la faveur notamment de l’opération Turquoise.

Si la Mission d’information du parlement français sur le Rwanda a tenté d’apporter un éclairage sur cette période, elle a esquivé, dans les conclusions de son président Paul Quilès, les conséquences sévères des faits qui lui ont été exposés et qui exigeaient des enquêtes approfondies pour révéler les tenants et aboutissants d’une politique qui a conduit au pire.

Cette politique funeste et le refus d’en éclairer et d’en assumer la responsabilité ont conduit à la perpétuation des guerres qui, depuis le génocide, ravagent la République démocratique du Congo voisine, dans l’impunité la plus totale de toutes les parties en présence. Des forces qui s’appuient sur des haines ethniques entretenues et instrumentalisées pour le plus grand profit des entreprises transnationales bénéficiaires des minerais extraits. Il est essentiel que tous les responsables, les complices et les commanditaires du génocide, des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité perpétrés dans la région des Grands Lacs soient poursuivis sans aucune exception devant la justice internationale. Les populations martyres ont droit à la vérité et à la justice.

(1) Lire notamment à ce sujet l’article de Rue89 : http://www.rue89.com/2008/11/19/rwanda-lenquete-sur-lattentat-contre-habyarimana-senlise

Contact presse : Olivier THIMONIER olivier.thimonier@survie.org Tél. : 01 44 61 03 25

--
Olivier Thimonier
Secrétaire général
olivier.thimonier@survie.org
Association Survie
210, rue St Martin
75003 Paris
Tél. : 01 44 61 03 25
Fax. : 01 44 61 03 20
http://survie.org

jeudi, novembre 27, 2008

Les services statistiques publics



Voici un faux ouvrage réalisé par la DR de Franche-Comté qui illustre bien la baisse de qualité du Système Statistique Public après la délocalisation à Metz.

Cayenne et la pompe à fric

Comme je suis assez éclectique et qu’il est, selon moi, quelques sujets que l’on nous pousse à passer sous silence, je m’en vais ce matin vous parler de « Cayenne » où se déroule en ce moment une grosse grève, pour ne pas dire un conflit, relative à l'augmentation du prix du carburant.

Je pense que vous aurez surement tendu l’oreille ce matin à l’annonce du passage symbolique du prix du diesel en dessous de 1 euro le litre, ce jeudi en métropole. C’est dit’ on la conséquence directe bien qu’un peu tardive de la baisse du prix du baril.

Les barrages routiers qui sont érigés dans l'agglomération cayennaise depuis lundi matin rendent l'accès de plus en plus difficile, d'autant que ceux qui peuvent encore rouler ont de moins en moins d'essence. Les protestataires réclament une baisse de "50 centimes" sur les carburants. Mais à l’origine de ce conflit ce trouve une guéguerre entre le préfet de région et les élus du conseil régional :
Les élus du conseil régional réunis en séance plénière à Cayenne ont rejeté mercredi la proposition du préfet demandant que la Région baisse sa taxe sur les carburants au 1er décembre. La Région a, au contraire, adopté une délibération demandant "à l'Etat de prendre sans délai un arrêté préfectoral (...) fixant une diminution minimum de 50 centimes d'euros hors taxes sur le prix des carburants à la pompe pour une période nécessaire à l'aboutissement du juste prix". La Région fixe une taxe, en partie redistribuée aux communes, au département et à un syndicat mixte de transport du Conseil général qui, en Guyane, s'élève à environ 70 centimes sur le prix d'un litre de carburant. Selon le président de la Région Guyane, Antoine Karam, "cette taxe permet notamment aux résidents de communes isolées de Guyane de payer moins cher leur billet d'avion". "La compensation versée par la Région à Air Guyane lui coûte 4,4 millions d'euros par an", a précisé Marie-Joseph Pinville, directeur de cabinet du préfet. Lors d'une réunion mardi soir à Cayenne, le préfet avait proposé aux principaux élus de Guyane de baisser de 10 centimes la taxe fixée par la Région, une baisse qui viendrait s'ajouter à une baisse de 10 centimes envisagée par le préfet au 1er décembre.

Nous nous plaignons en métropole du prix du carburant mais sachez que là-bas il faut compter 1,77 euro pour un litre d’essence et 1,55 euro pour le gasoil. Avouez que cette baisse de cinquante centimes a toute légitimité.

Niagara


Chat VS chasse d'eau
par Dourga31 LouLoudji nous a dégotée une bonne vidéo. Il y en a beaucoup d'autres chez elle.

mercredi, novembre 26, 2008

Blogothon


Devenez comme moi partenaire à l'adresse suivante :
www.telethon.fr/ewb_pages/e/e-mobilisation-publications.php

et soyez sympa, relayez le buzz.

Metz béton ! (statatin…)


Caserne 1878-1880
Originally uploaded by oescape_300.

Je n'ai pas pu résister. Voici une petite chanson qui m'est arrivé par voie syndicale et dont j'ignore l'auteur mais qui mérite sa place au Hit parade(musique de Renaud bien entendu) :

Metz béton ! (statatin…)

J'étais tranquille j'étais peinard
Boulevard Adolphe Pinard*
Sarko m'a envoyé Fillon
Avec Falco sur ses talons
Et y s'est approché de moi
Et y m'a regardé comme ça:

"La stat publique
J't'explique
Moi j'la nique
Elle plaît pas au gouvernement
Alors c'est le démantèlement
Viens faire tour loin de ta tour
J'vais t'rapprocher de Luxembourg
Je vais t'balader comme un pion"

Moi j'lui dis: "Metz béton"

J'ai rejoint le collectif
On fait des pétitions
Des grèves et des manifs
Farkon l'aura dans l'fion !
J'étais tranquille j'étais sereine
En SSM* au bord d'la Seine
Sarko m'a envoyé Fillon
Assorti d'une lettre de mission
Pis y m'a tapé sur l'épaule
Puis y m'a r'gardé d'un air drôle :

"L'indépendance
Tu penses
J'm'en balance
Et tes stats elles m'emmerdent
Viens faire un tour dans les casernes
Je vais t'apprendre la contrition
Le respect et la soumission
Les chiffres au pas, il y a qu'ça d'bon"


Moi j'lui dis: "Metz béton"

Au sein du comité
On alerte l'opinion
La presse, les députés
Farkon l'aura dans l'fion !
J'étais tranquille j'étais pépère
Dans ma petite DR*
Sarko m'a envoyé Fillon
RGPP* dans ses cartons
Pis y m'a frappé sur la tête
Puis y m'a r'gardé d'un air bête :

"La stat locale
Tu parles
Ca vaut que dalle
Et pis ça rapporte pas d'pognon
De faire des études en région
Moi j'ai trouvé la solution
A grands coups d'restructurations
J'vais m'faire la stat à la baston"

Moi j'lui dis: "Metz béton"

Avec les syndicats
On maintient la pression
On durcit le combat
Farkon l'aura dans l'fion !

Explication de texte :
*Adresse de la Direction Générale de l'INSEE
*SSM : Services Statistiques Ministreriels
*DR : Direction Régionale
*RGPP : Réformes Générales des Politiques Publiques

mardi, novembre 25, 2008

Les douze heures du bénévolat


P8140054
Originally uploaded by francois et fier de l'Être.

Bon, aujourd’hui commencent les douze heures du bénévolat. Qu’est-ce ? Une grande foire à la recherche de jeunes oisifs ? Cela commence à midi pour se finir à minuit. Amiens jeunes va y tenir un stand pour recruter de nouveaux bénévoles.
Tout d’abord, les six premières heures nous seront sur un stand installé dans la rotonde du campus de l’université Jules Vernes (par ce nous, j’entends Karine et moi). Les six heures suivantes nous seront dans le grand hall du pôle scientifique de la faculté de Saint-Leu(prés de l’église du même nom).
Comment recrute t’on un bénévole ?
Comme un bon bénévole est une denrée rare, il faut tout d’abord l’attirer, paraître aguicheur, intéressant. Cela commence comme une danse, un tango. Faire l’indifférent, le mystérieux, celui qui n’est pas intéressé, se laisser tourner autour, minauder. C’est assez amusant car après la deuxième manche va consister à soupeser le prétendant, il faut arriver à déterminer si ce candidat fera un bon bénévole.
Un bon bénévole n’est pas trop exalté, il ne fait pas des promesses en l’air, il garde son sérieux mais sait se marrer quand il faut. Il sait mettre ses différents de côté.


Vous ne le saviez peut-être pas mais il m'arrive de lire le journal du Geek et ce midi en le feuilletant(image poétique pour désigner le trotinement de ma souris sur le site), je suis tombé sur un article où j'ai failli m'étrangler de rire : "Vous êtes un homme avec un peu de poitrine (ce n’est pas bien de boire du coca et de manger des chips devant son ordinateur). Rassurez-vous, vous n’êtes pas seuls ! Du coup, suite à une forte demande, une compagnie japonaise de sous-vêtements féminins se lance dans le le soutien-gorge pour homme. Si les bonnets ne sont pas très importants, le reste est très similaire aux modèles féminins et c’est doux comme du satin. Mais s’il vous plaît, n’allez pas croire que tous les Japonais achètent ça !"
Avouez qu'il y en a qui sont furieusement jetés.

lundi, novembre 24, 2008

Matou


Matou
Originally uploaded by francois et fier de l'Être.

Bon, un petit résumé du week-end. De la fin de semaine devrais-je dire.
Tout d’abord, ce vendredi c’était le jour du contrôle technique. J’avais déposé le matin même la Titine au garage Peugeot de Dury. Le garagiste m’a appelé dans l’après midi pour m’annoncer la douloureuse : le changement de deux truc de suspension, bref 400 euros de plus à sortir. Je devais la récupérer après 18 heures. Vers 17h30 j’appelle pour m’entendre dire qu’ils ferment à 18h, que seul le magasin reste ouvert jusqu’à 18h30. Bref, avec le bus, j’arriverai trop tard pour récupérer la voiture et comme l’on m’annonce que le garage est fermé le samedi…Mais, vers 18h31…un petit message sur le répondeur de mon portable : « Il est 18h31, je suis désolé, je ne peux plus attendre, vous pourrez récupérer votre voiture dès demain matin ». Je les aurai tué.
Bref, samedi matin, on récupère la voiture avec Claudine et nous n’avons même pas le temps de manger ensemble qu’il faut que j’emmène les moins de treize ans pour leur match de coupe à « Le Hamel ».
A peine rentré le soir, nous sommes repartis pour ne pas rater le début du spectacle. Nous devions récupérer nos places dès l’ouverture des portes. C’était très bien comme d’habitude.
Le lendemain, je me suis levé fort tôt pour conduire les moins de 15 ans. Avec une défaite de treize à zéro, j’aurai pu rester au lit.
L’après midi, nous allions à l’exposition féline du Touquet avec Isabelle.
Bref un week-end tranquille.

P.S. : Nous avons profité de l’exposition féline pour faire un petit don, un geste auprès de cet organisme :
L’école du Chat
10 bis rue Raspail
76410 Saint Aubin les Elbeuf
Tel : 06.83.51.09.42
ou sur http://ecoleduchatstaubin76.free.fr

C’est une association loi 1901de protection féline reconnue d’intérêt général (N° préfecture : W763000236). Son but principal est la stérilisation des chats et chattes errants pour lutter contre la prolifération des chatons.

dimanche, novembre 23, 2008

JAQUES MESRINE


JAQUES MESRINE
Originally uploaded by LUCIANO . 98.

Je n’ai déjà pas beaucoup accroché au premier, l’instinct de mort. Le personnage ne dévoilant pas assez de ses motivations pour que l’on en possède les ressorts et que l’on puisse décemment classifier ce film comme étant « psychologique ». De même on peut difficilement considérer la façon tout aussi superficielle dont sont traitées les exactions comme relevant d’un film policier et seul l’aspect familiale pourrait en faire un drame.
Quand au second volet, les personnages s’y transforment en caricatures d’eux même. La voix y est poussée comme au théâtre. Pour un acteur plausible, on en trouve deux comiques.
Enfin, ce que j’en dis… Cela ne concerne que le peu que j’ai pu en voir : un quart d’heure après le début du film, je dormais et comme une demie heure après, je ronflais comme un sonneur, je passais tout le reste du film à lutter contre l’ennui et l’apathie qui me gagnait.
Quand à la fin qui se veut dramatique, plutôt gore même : de l’hémoglobine en veut tu en voilà.
Franchement, je reste sur ma faim, ignorant des motivations profonde de ce type même après cette compilation de manchettes et de unes.

samedi, novembre 22, 2008

Google Referencement

Décidément, un pépin n’arrive jamais seul. Pour une raison qui m’est pour l’instant totalement inconnue, après avoir culminé à près de trois cents lecteurs, ce blog en vient à sombrer dans des abimes de non lectorat en frisant péniblement la cinquantaine.

Il semblerait que cette désaffection soudaine soit essentiellement due à la diminution brutale des requêtes en provenance du moteur de recherches de Google, que mon positionnement en matière de mots clef ai perdu de sa superbe. Est-ce l’usage immodéré d’un certain vocabulaire qui me ferme des portes laborieusement entrouvertes ou mes inscriptions sur d’autres sources d’information qui en sont à l’origine ? Je ne sais pas.

Dois-je perdre un temps par ailleurs précieux à tenter de redresser la barre ou patienter jusqu’à ce que des jours meilleurs guident les internautes jusqu’à mon havre ?

Je vais juste tenter d’amadouer ce versatile robot afin qu’il ingère au mieux la richesse de mes mots en l’aidant d’une balise méta à mieux me classifier.

Rendez-vous pris pour dans quelques jours afin de vérifier si cette manœuvre à su circonvenir le problème. Déjà que durant le mois d’octobre le classement de ce blog selon le Wikio Rank a perdu plus de 1247 places le reléguant en 8861 ème.

Un peu de statistiques

  1. ça prend 7 secondes pour que la nourriture se rende de votre bouche à l'estomac.
  2. un cheveux humain peut supporter le poids de 3 kg.
  3. le pénis de l'homme moyen est 3 fois la longueur de son pouce.
  4. l'os de la hanche est plus solide que le ciment.
  5. le cœur d'une femme bat plus vite que celui d'un homme.
  6. il y a environ mille milliards de bactéries sur chacun de vos pieds.
  7. les femmes clignent des yeux 2 fois plus souvent que les hommes.
  8. la peau d'un humain moyen pèse 2 fois plus que son cerveau.
  9. votre corps utilise 300 muscles juste pour se tenir en équilibre, lorsque vous êtes debout.
  10. si votre salive ne peut pas dissoudre quelques chose, vous ne pouvez y goûter.
  11. les femmes ont déjà fini de lire ce message tandis que les hommes qui lisent ceci, sont encore en train de mesurer leurs pouces.

vendredi, novembre 21, 2008

Méa Culpa

Il ne me reste plus que mes yeux pour pleurer. C’est ma faute…Vite, passez moi le sac de cendres, la verges à neuf queues, la badine, c’est tout ce que je mérite.

Ma place est entre les pages de Tranches de vie . A vouloir économiser un franc six sous, l’on perd tout. J’ai pris la fâcheuse habitude lorsqu’un spectacle me plais de me ruer sur Ebay plutôt que sur le site de la FNAC et lorsqu’enfin la date fatidique approche de changer à une semaine de l’événement mon fusil d’épaule.

C’est ainsi qu’après en avoir surveillé bien inutilement et de très près les reventes, j’ai réservé deux places pour le concert d’Hugues Auffray à Péronne et je pensais pouvoir en faire tout autant pour le concert que Juliette Nouredine donnera la semaine suivante à Abbeville.

Mais si à trente cinq euros l’une, il restait quelques places pour aller écouter l’octogénaire, je ne me suis pas du tout méfié que pour seulement dix huit à onze euros la trublionne ferait salle comble et que je me retrouverai le bec dans l’eau.

Je me tâte, ferais-je les quarante kilomètres aller, voyage effectué dans l’espoir qu’un malotru de mauvais goût préfère récupérer plus que sa mise en me revendant l’un de ces précieux sésames à moins que je ne doive me contenter d’écouter en boucle ses quelques babioles.

Pauvre de moi….

Des hauts et débats


Avec un casting digne du musé Grévin, on aurait pu s’attendre à une superproduction hollywoodienne, mais non, ce n’est qu’une comédie. Quoique, à la rigueur, l’on puisse considérer qu’il s’agit aussi d’un cours d’art moderne, voir même une œuvre originale. Une sorte de « truc » indescriptible d’où se dégage toutefois une structure narrative certes un peu décousue, hachée mais dans l’ensemble assez bien construite.

Et tout ce beau monde du septième art arpente la pellicule comme on change de salle dans un musée, parlant, parlant sans cesse confrontant leur regard du quotidien à l’intemporalité artistique, regard lui même transformé.

C’est une description des hauts et des bas d’un musée, une visite de bas en haut, du parking souterrain à la coupole, de sa flore et de sa faune et ou comme dans tous les bons troquets, on y assène avec force conviction ses éternelles vérités.

Les acteurs y sont tous caricaturaux, mais, c’est justement ce que l’on est en droit d’attendre d’eux afin de faire ressortir leur personnage dans cette fresque à multiples visages.

Comme je ne peux vous décrire ce cabochon à facettes, je vais tenter pour vous, d’en extraire l’un des fils narratifs :
C’est une belle journée et dès l’ouverture du musée, c’est la ruée. Chacun s’oriente selon sa langue et ses centres d’intérêts, d’autres se perdent dans les différentes salles ou recherchent leur place de parking. Le musée vit ses instants de gloire. Le ministre de la culture doit passer inaugurer une exposition temporaire. Mr Mosk, le conservateur est sur des charbons ardents, le naturel, la nature veut envahir son musée. Maurice ne se souviens plus du lieu où il a garé sa voiture. Madame Stenthels viens de surprendre un passager clandestin dans un carton de sa collection d’art africain. Les manutentionnaire s’épuisent à déplacer des œuvres lourdes de sens. Petit à petit tout va virer au cauchemard.

Il semblait inévitable que le réalisateur Jean-Michel Ribes transpose sa pièce au cinéma et l’on pourrait penser que qu’il a éprouvé quelques difficultés à gérer autant de si fortes personnalités sur le tournage. Hé bien non, comme il l’avoue lui même, il n’y a eu aucun petits rôles, juste des grands. Heureusement car y ont joués :
Le conservateur monsieur Mosk : Michel Blanc, le responsable de l'accueil François-Xavier Demaison, le guide Paul Gauguin : Patrick Haudecoeur, l’hôtesse Corinne : Stéphanie Bataille, Madame Clara la mère : Victoria Abril, la provinciale Carole Province : Isabelle Carré, Province : Pierre Arditi, la mère abusive en Chanel : Josiane Balasko , l'oeuvre d'art Sulki : Jean-Damien Barbin, son comparse Sulku : Xavier Gallais, le bougon Bernard : Urbain Cancelier, la guide de la section Family Art : Eva Darlan, le ministre de la culture : André Dussollier, la guide expliquant le rôle de la perspective : Julie Ferrier, le photographe Max Perdelli : Guillaume Gallienne et ses invités : Alfredo Arias, Alexis Rault, Marilu Marini, Lionel : Laurent Gamelon, Fernande : Annie Grégorio, Roland Province : Gérard Jugnot, Frilon : Philippe Khorsand, Valérie la désabusée : Valérie Lemercier, le groupe Paulin : John Arnold, Evelyne Bouix, Aurélia Petit, Grégory Gadebois, Emeline Bayart, Samuel Théis, Grégory Gadebois, Emeline Bayart, Simon Abkarian, José la réincarnation : Micha Lescot, les gardiens du Musée Malraux : Fabrice Luchini, Christian Hecq, Samir Guesmi, Thérèse : Valérie Mairesse, Madame Stenthels, responsable des arts africains : Yolande Moreau, Hervé Parking : François Morel, Maurice Bagnole : Daniel Prévost, mais aussi la maitresse d’école dépassée Saïda Jawad, Chantal Neuwirth, Dominique Pinon, Farida Rahouadj, Alexis Ribes, Pierre Lescure, Tonie Marshall, Jean-Michel Ribes, Dominique Besnehard, Franck De La Personne, Sebastian Barrio, Sophie Artur, Helene Babu et la dame recherchant les œuvres de Kandinsky : Muriel Robin.

jeudi, novembre 20, 2008

Me faire laidie


« Tudiou, elle a encore ouvert sa grande gueule ! » et encore, vous n’avez que l’image et pas le son. Imaginez le bruit que ferait une tranche de foie s’éclatant sur le sol, le carrelage et exhalant un relent de terroir profond. Vous n’auriez ainsi qu’une faible idée de ce qu’est la vulgarité la plus pure. Ce n’est ici qu’une vulgarisation de cette condition tant il est difficile de la représenter. Je crois que c’est encore pire lorsque cela sort de la bouche d’une femme, j’ai l’impression que cela tombe d’encore plus haut pour s’étaler et se répandre encore plus largement.


Je ne sais si l’auteur d’un tel phrasé se rends compte de combien ces quelques phonèmes et surtout leur intonation peuvent l’avilir, la dégrader. Car, plus encore que le sens des mots, c’est le vomissement d’un dégoût qui comme l’a si bien dépeint Charles Perrault s’apparente au crachat de crapauds. Ce qui dégoute en fait, c’est plutôt l’être qui les engendre.


Le pire dans cette histoire, c’est que même la plus douce des déclarations n’en sort pas indemne.


Le rythme qui lui est imposé l’entache et le marque plus surement qu’un fer au rouge. Qu’on lui en fasse la remarque et le discours s’enfle et s’arrondit d’autant. C’est inné, une tare familiale dont il semble naturel de s’enorgueillir et se rengorger. Il n’est nulle question de l’amoindrir, d’en corriger ses penchants si justement naturels.


Pauvre, pauvre Rex.

Sous les projos



mercredi, novembre 19, 2008

Professeur suicide


Professeur suicide
Originally uploaded by oaspetele_de_piatra.

Bon, aujourd’hui, vous allez avoir le droit à une petite gueulante. J’écoutais ce matin à la radio le maire d’une commune tentant de justifier le non accueil des enfants de sa ville dans les écoles publiques.
Ce n’est pas que je sois contre l’exercice du droit de grève par les enseignants mais il me semble qu’il s’agis là d’une étrange maladie contagieuse puisqu’avant même qu’elle ne se fut répandue dans nos écoles, il semble que les personnels communaux responsables des cantines l’aient contractés.
C’est d’autant plus étrange que bien qu’il soit prévu que ce mouvement sois fortement suivi, il reste quand même quelques profs pour assurer des cours.
Certes, il n’est pas compliqué de transposer un problème national en problème communal surtout lorsque la compétence est conjointe. Mais ce n’est pas une raison lorsque l’on est élu de l’opposition pour en profiter et prendre ses propres concitoyens en otages.
Je crois que c’est devenue une fâcheuse habitude et qu’un bon nombre de maire devrait se souvenir qu’ils sont au service de leurs administrés et non le contraire. Qu’ils ont étés élus non pour se pavaner dans les cocktails, inaugurations ou en tête des cortèges mais pour faciliter la vie de leurs concitoyens et ne pas accepter de recevoir les enfants dans ces conditions, c’est aussi imposer à son propre personnel un chômage non technique, mais politique. Cela n’a franchement rien de démocratique et bien qu’il m’en coute de le dire, j’espère que les électeurs s’en souviendront.

Un petite vidéo transmise par ACC. Du coup, je viens de lui ouvrir les droits pour collaborer à la mise à jour de ce blog. Comme en ce moment, elle est échouée, elle à du temps à perdre...

video

here we go !


mardi, novembre 18, 2008

Amiens-Jeunes, remise des troncs


DSC01411
Originally uploaded by francois et fier de l'Être.

Névrotique

ACC m’a prêté un bouquin dimanche après-midi qui m’a tellement emballé que je l’ai déjà fini. Je pensais trouver une solution à notre problème dans cette encyclopédie médicale vétérinaire, cet excellent ouvrage de Stephen Baker : « Comment vivre avec un chat névrotique ?».

Mais en fait, cet ouvrage est articulé en neuf chapitres et comme c’est le dernier qui s’intitule « Peut-on guérir un chat névrotique ? », il m’a fallut tout lire dans l’espoir de guérir mes deux névrosées.

C’est ainsi que j’ai appris, dans le premier chapitre, comment, malgré des soins et une attention constante, mes petites chattes chéries sont devenues névrotiques et c’est parce que j’y ai reconnu tous les symptômes dont ces pauvresses sont affligées que j’ai compris combien cet ouvrage peut se révélé extrêmement précieux à tout maître.

Il y décrit l’environnement idéal dont devraient bénéficier ces petites boulles de poils, les conditions de leur épanouissement. Il y donne des conseils afin de le distraire, le nourrir, le dresser et même comment le faire cohabiter avec les chiens et les humains.

Malheureusement, je n’y ai trouvé aucun chapitre sur la cohabitation avec ses congénères.

Il y a bien tout un chapitre sur le mode de psychanalyse féline mais cela ne répond pas vraiment à mon questionnement.

Par ailleurs, on ne peut pas dire que cette ouvrage soit à destination exclusive des spécialistes car on y trouve, au gré des pages, nombre tableaux comparatifs et même des graphiques explicatifs fort clairs. Certes, il n’a pu nous fournir l’aide que nous attendions mais notre problématique est un peu particulière, rien ne dit qu’il en sera de même pour vous.

De plus, comme le laisse sous entendre l’auteur, il est fort probable que je trouve la solution de mon problème dans la transposition des facteurs déclenchant. Ce qui fait l’objet d’un second ouvrage que je cherche à me procurer : « Comment vivre avec un maitre névrotique ? ».

Mickeys everywhere


Mickeys everywhere
Originally uploaded by FrogMiller.

Aujourd’hui, c’est un anniversaire, un grand anniversaire. Celui d’un petit et vaillant capitaine qui à la barre de son bateau à roue remontait le Mississipi dans « Steamboat Willie ». Mickey a été créé en 1928, après que Walt Disney eut dû laisser son premier personnage, Oswald le lapin chanceux, à Universal Studio qui en possédait les droits. Pour la Walt Disney Company, la souris a comme date officielle de naissance le 18 novembre 1928, date de la première « présentation publique » au Colony Theater de New York. Actuellement, Mickey éduque les enfants, les habille, les éclaire la nuit, les divertit, et ainsi de suite. Lorsqu'ils ont grandi, les enfants peuvent le voir à la télévision, lire ses histoires, manger et vivre avec des objets portant son effigie. Mickey n'a pas encore envahi tous les lieux de la planète ni tous les moments. Mais pour ceux qui le souhaitent, même le mariage peut se dérouler sous sa bénédiction aux États-Unis, au Japon et en Chine grâce au Disney's Fairy Tale Weddings. Quatrevingt bougies, cela se fête.

lundi, novembre 17, 2008

Tired


Tired
Originally uploaded by MMGoode.

J’ai crevé. Enfin, pas moi mais mon pneu avant droit. Comme d’habitude, cela m’est arrivé un Samedi durant lequel je ne peux me passer de ma voiture. C’est le samedi de dépôt des troncs chez les commerçants.
Pour le Noël dans tous les cœurs de l’association Amiens-Jeunes, nous n’avons qu’une seule source de revenus : la générosité des gens que nous allons chercher à trois sources, dans des troncs bleus que nous déposons chez près de trois cents commerçants de la ville, dans les troncs bleus que nous agitons sous le nez des passants sur la voie publique près de notre chalet (sis cette année entre la parfumerie Douglas et l’opticien Totet) et enfin dans les troncs bleus qui accompagnent les bénévoles qui emballeront les cadeaux dans la galerie marchande d’Auchan.
Donc, une fois par an nous sillonnons toute la ville en voiture pour déposer nos troncs et justement j’ai crevé ce jour là. Bon, en dehors du fait que je suis arrivé en retard avec les mains pleine de cambouis, j’ai réalisé que j’avais pris l’an dernier une assurance pour ce genre de pépin. En effet, j’ai souscrit au programme ou au contrat « Michelin Onway »(encore leur sale habitude de nous balancer de l’anglais à toutes les sauces).
Comme beaucoup de gens en ce bas monde, je ne m’amuse pas à conserver les emballages, les factures et les étiquettes sur lesquelles sont indiquées toutes les conditions proposées donc je n’avais sur moi ni numéro d’adhérent, ni date d’achat ni aucun de ces trucs là. Aussi, je les ai appelé au numéro 0820 20 63 63 sans vraiment m’attendre à obtenir quoi que ce soit.
Je suis tombé sur la charmante Mireille qui en cherchant dans tous leur dossiers a retrouvé toutes les traces de mes pneus.
Lorsque l’on achète un pneu de la marque Michelin, ce fabriquant offre gratuitement un bouquet de service comprenant une assurance crevaisons et vandalisme, un dépannage gratuit en moins d’une heure et enfin, un service SOS direction si l’on ne possède pas de GPS. Il n’y a pas de supplément, ce bouquet de services est compris dans le prix. Certes cela fait le pneu un peu plus cher que celui d’un autre constructeur, mais comme, lors d'un incident Michelin rembourse, en fonction de l'usure du pneu entièrement ou partiellement le pneu ou bien prend en charge la réparation, tous comptes fait, cela ne reviens pas plus cher.
Bon, il faut quand même engager la dépense, mais je ne pense pas qu’ils seront trop long à me rembourser.
Je vous tiens au courant.

Vilaine, de mère en fille...


Un Grand Cri d'Amour
Originally uploaded by polkas75.

En ce moment, l’humeur morose engendrée par la crise est contre balancée dans les salles obscures par toute une série de bonnes « comédies à la française ». Les termes « Comédies à la française » ou comédies franchouillardes n’ont rien de péjoratifs. Après tout, faire rire dans ces circonstances, ce n’est pas évident. D’autant que les sujets abordés n’ont rien de folichon : La mort pour « Bouquet final », la délocalisation pour « la très, très grande entreprise » et la gentillesse pour « Vilaine ».
J’avais adoré « bouquet final » lors de l’avant-première, la très très grande entreprise de Jolivet est d’un humour beaucoup plus fin mais tout aussi drôle quand à la palme, elle reviens sans conteste à la « Vilaine » Marylou Berry.
Voici une jeune actrice qui joue de son physique plutôt que d’user de son nom et de sa filiation pour réussir. Elle y est superbe. On ne peux s’empêcher à la voir de repenser à sa mère au même âge. Elle en a le physique et les mimiques ; le rôle lui siérait tout autant. C’est d’ailleurs assez fou de la voir ainsi se mouvoir à l’écran. On dirait sa mère tout crachée.
Au début, nous n’avions pas trop envie d’aller à l’un de ces films où l’on torture les chats à voir la bande annonce dans laquelle la vilaine jette son chaton à la poubelle mais bon, il y a torture et torture. Dans celui-ci, à par ceux qui sont écrasés sous le poids de la vilaine lors de ses tentatives de suicide, ils ne souffrent pas trop. Il faut dire que « Mélanie », le personnage interprété par Marylou Berry craque littéralement pour les chatons abandonnés.
Mélanie est une pauvre fille qui souffre de ses rondeurs et de son physique ingrat depuis la plus tendre enfance, mais son affection la plus remarquable, elle aussi diagnostiquée dès l’enfance c’est d’être une gentille fille, toujours prête à rendre service, elle en est exploité tant par sa famille qu’à son travail. L’histoire commence lorsqu’à la veille de la Saint Valentin et de son premier rendez-vous avec un prince charmant avec lequel elle tchatche sur internet, elle apprend que ce rendez-vous n’est qu’un piège machiavélique mis au point par trois pétasses toutes plus « blondes » les unes que les autres pour se moquer d’elle. C’est la goutte qui fait déborder le vase. Elle va tenter de se soigner et de remédier à sa gentillesse maladive en se lançant dans une série d’épreuve de méchanceté et réaliser qu’il n’est pas si évident de se montrer méchant. Ces épreuves atteindront leur apogée paroxystique lors du mariage de la pétasse en chef, la blonde Frédérique Bel, elle aussi magnifique en calculatrice et qui ferait presque peur. En fait, les trois pétassent sont magnifiquement jouée. La seconde, Joséphine de Meaux est en snobinarde coincée, conservatrice d’un musée de faïences animalières local quand à la troisième, Alice Pol, en Miss camping nunuche participant aux chiffres et les lettres, c’est un summum. A noter, la participation de la nulle Chantal Lauby en mère abusive et maladive et celle de Pierre-François Martin-Laval en patron ringard et macho. Il y est d’ailleurs remarquable donnant à ce rôle de Martinez un petit côté lunaire. On dirait le petit gibus perdu au milieu du champs de bataille où s’étripent les femelles.
J’ai aussi entraperçu, mais je n’en suis pas sûr, Eric Laugerias et Jean-Pierre Daroussin en policiers municipaux(si quelqu’un pouvait me confirmer l’identité de ces deux « bleus » ma curiositée serait satisfaite.)
C’est magistral, on se reconnaît tous, soit dans les gentils, soit dans les méchants.

P.S. : Les réalisateurs, Jean-Patrick Benes et Allan Mauduit nous garantissent qu’aucune bête, fut elle en faïence, aucune personne âgée, fut elle méchante, n’a été blessée ou torturée.

P.S.S. : J’ai peur que le pauvre André Ruellan, critique pour Nord-cinéma.com se soit fichu dedans comme d’habitude.

P.S.S.S. : Tout comme sa mère, il s'agit aussi d'un film moral qui parle de l'émmigration clandestine, de l'abandon des personnes âgées et même des droits du travail et de la discrimination faite aux femmes.

P.S.S.S.S. : Nous avons tellement aimé, que nous sommes allés le voir deux jours de suite, c'est vous dire...


dimanche, novembre 16, 2008

Mettre le son

Merci Acc, autant en faire profiter tout le monde :

video

samedi, novembre 15, 2008

Youu have 1 unread message


Coded Message
Originally uploaded by _lyle_.
J'ai reçu d'un ou une Hornish Falla [mailto:devolution@evaxman.com] un message envoyé le dimanche 16 novembre 2008 à 02:47 intitulé "Youu have 1 unread message"
Après, j'y ai plus rien compris. Il faut dire tout de même que le pare feu qui me protège de tout un tas de méchants messages a enlevé la moitié des lettres.

! Z ! G C l S A F PEN Q Z
! NEW A INO O ED !!!


- 4 t 5 50 0$ W el x om 5 Bo u 3
Up o 0 W c e n s

- o The M p st on 6 t W asin O lin
o H es C o n e

- H 4 9 7 P uppor M
2 / S t

- P f y C N l W! A F t E G
la O It's R E!

Click here <http://blogs.cjb.net/alysiadbe/162146/>


Stream, and hardly knew the names of their own adair. As i read the evidence at the inquest, suppose poor miss greeshaw wanted to die, and gilchrist with a baleful glare. As she picked way with the phrase project gutenberg), you agree.

vendredi, novembre 14, 2008

La conduite de pauvreté

Le travail ne suffit plus pour faire vivre l’ensemble de sa famille, il n’assure plus un niveau de vie correct. Telle est la principale conclusion du rapport sur la pauvreté en France du Secours catholique.
L’association a aidé l’an dernier 1,4 million de personnes qui représentent 629.500 "situations familiales" de précarité. La plupart de ces familles vivent en dessous du seuil de pauvreté et 60% d’entre elles sont monoparentales, elles n’étaient que 56% en 2002 et 50% en 1997. Des mères seules avec leurs enfants la plupart du temps, qui vivent dans des situations de plus en plus précaires.
Quand aux 50-60 ans, ils sont de plus en plus nombreux dans les services d’acceuil, passant de 19.5% en 2002 à 24.1% en 2007.

LA TOUCHE


LA TOUCHE
Originally uploaded by francois et fier de l'Être.
Il s'agit d'un auto-portrait fait le 8 novembre sur le stade d'Argoeuvre lors de la rencontre des moins de 13 ans. Je faisais la touche.

P.S.: Vous remarquerez le cadrage de l'éclairage en arrière-plan. Ce cliché devait me servir aussi pour deux groupes :
1J1P pour le 8 de chaque mois et
Duos doux dingues pour un auto-portrait en contre-plongée et situation.

jeudi, novembre 13, 2008

Le roi des enmerdeurs

mercredi, novembre 12, 2008

karine


karine
Originally uploaded by francois et fier de l'Être.
Devinez ce que j'ai retrouvé !

Je n'ai pas pu résister


Amiens Jeunes : Le thé dansant de l'automne

Hé ! Oui, on s'amuse à Amiens Jeunes.
P.S. : C'est pour que la baleine soit un peu avec nous.

mardi, novembre 11, 2008

Le cirque


architecture-01.jpg
Originally uploaded by martin argyroglo.

Nous ne sommes pas encore à la moitié du mois de Novembre que tout nous pousse vers les fêtes de fin d’année. Le personnel municipal viens déjà de monter dans le centre ville les éclairages de Noël et dans une petite quinzaine, ce sera le marché de Noël et le chalet. C’est aussi la grande période des spectacles pour enfant.

Il faut dire que la ville possède un magnifique cirque municipal construit entre 1887 et 1889, et inauguré par un illustre conseiller municipal : Jules Verne. Il peut accueillir 1650 personnes, l'édifice est surplombé par une cheminée néo-renaissance. Les sièges et la piste agréablement rénovés sont disposés comme à l'origine, et ce lieux tient aujourd'hui le rôle d'une grande salle de spectacle. Il abrite tout au long de l’année le Pôle Régional des Arts du cirque et de la rue, toutefois, en cette période, il ouvre ses portes aux cirques itinérants et à leurs spectacle. Nous auront donc :

  1. Le cirque Arlette Gruss du 06/11/08 au 13/11/08 à 19:30 le Jeudi, du 07/11/08 au 15/11/08 à 20:30 le vendredi et le samedi et enfin du 09/11/08 au 16/11/08 à 15:00 les Dimanche, Mardi, Mercredi, Samedi. Il propose son spectacle Mirages, un mélange poétique de cirque et d’arts de rue pour enfant de moins de sept ans à plus de soixante dix sept ans. C'est quoi un mirage ? Une simple illusion d'optique ? ... Une réalité perçue différemment par chacun d'entre nous ? ... Le produit d'un esprit fécond ? ... Le rêve de voir une espérance se réaliser ? ... Un voile mystérieux recouvre la piste. Quand il se lèvera, un charivari endiablé entraînera votre imaginaire dans un univers coloré et joyeux, spectaculaire et féerique. Poneys, chevaux, éléphants, tigres, animaux exotiques y croiseront des clowns, des acrobates à couper le souffle, en équilibre, en contorsion, aux élastiques, à la bascule, au trapèze volant ... Venus du monde entier, ils unissent leurs talents au service de vos rêves. Pour ce somptueux spectacle, le grand orchestre déroule une création musicale et sonore inédite, convoquant instruments anciens et rares ainsi que technologies d'avant-garde; Décors, costumes, lumières, tissent un splendide et enveloppant cocon. A voir et découvrir.
  2. Du 28 novembre au 7 décembre 2008, c’est à Mégacité, sous un chapiteau de 2300 places chauffées que vous pourrez admirer la tournée « Impérialissimo » de la compagnie Imperial Show. Un spectacle Impérial ! Mieux : Impérialissimo ! Sélectionnés parmi les plus beaux numéros des plus grands festivals : Le Maître du dressage, un grand nom des familles du cirque : Kim Benneweis, un numéro unique et rare d'éléphants africains, Kiko, "Elastic Man" qui passe à travers une petite raquette de tennis, les Dorios et leur "roue de la mort" : des numéros vus au "Plus Grand Cabaret du Monde" de Patrick Sébastien ou encore, les Rivelinos, sans doute la plus grande famille de clown au Monde. Ce ne sont que quelques uns des numéros qui font d'Impérialissimo l'un des plus incroyables spectacles de cirque de Noël ! (Attention, c’est complet pour plus de la moitié des représentations).
  3. Magnifiquement mis en scène par Pablo Ariel Bursztyn le spectacle du Cheptel Aleïkoum « La piste là » est un spectacle circulaire de plus d’une heure donné du 06/01/09 au 08/01/09 à 20:30 les mardi et jeudi et à 19h30 le mercredi 7 janvier au cirque municipal. Pour assurer à quatre un vrai spectacle de cirque, il faut avoir une énergie débordante : enchaîner sans faiblir les acrobaties les plus périlleuses, lancer avec brio une musique entraînante, monter un numéro de magie pour tenter de faire taire la petite acrobate aux vocalises suraiguës, maîtriser le dressage d’animaux imaginaires… Et quand le musicien se glisse dans la peau du clown, quand la voltigeuse dévoile ses supers pouvoirs pour anéantir ses partenaires, le porteur a bien du mal à garder son rôle d’inflexible Monsieur Loyal... La parade peut alors se transformer en voyage étonnant plein de références amusées au cirque populaire et simple, avec une mesure énorme de talent et de générosité !
  4. Du 23/01/09 au 24/01/09 à 20:30 et le 25/01/09 à 15:30 vous pourrez voir ou entendre le Cirque Romanès pour son spectacle « Rien dans les poches ». C’est un work in progress, titre générique d'un spectacle qui évolue au gré des lieux et des interprètes, dont la croissance interfère avec les numéros. Pendant des années, le cirque Romanès s'est fait un nom derrière la place de Clichy. Il a connu aussi la pelouse de Reuilly. Actuellement, c'est porte de Champerret qu'il survit pour quelques semaines encore aux fêtes de Noel. Des bougies se consument dans un coin, les tonalités restent chaudes, dans les rouges (bancs, tenture, tenue du maître de cérémonie). Modèle déposé, l'ambiance artisanale perdure. Pied de nez aux multinationales désincarnées type Cirque du Soleil parfumées à la testostérone, les filles continuent ici d'avoir la part belle, savoureux duo au trapèze avec un cacatoès idéalement cabot, ou contorsionniste féline à la rose. Les clichés voltigent, comme les quilles, ou les boules. Le public applaudit un peu n'importe quand. Mais qui songerait s'en offusquer ?


Voici du rêve donc, de quoi vous réjouir, vous et vos enfants.Vive le cirque.

lundi, novembre 10, 2008

Mesdames, Mesdemoiselles et Mes cieux


prof Spiedino
Originally uploaded by Ele?.

A la veille des vibrants symboles de fraternité entre les peuples que constituent les commémorations du 11 novembre, Moi, je veux dire nous, représentant suprême de la « Haute Autorité de Régulation des Discriminations », viens en ces lieux vous présenter la synthèse du rapport de mille six cent trente deux pages et demie rendu par le troisième groupe de travail qui s’est penché sur les problèmes évoqués par la commission des discriminations scolaires lors du congrès interrégional de Nouant le Fusellier.

Vous aurez l’immense plaisir d’apprendre que ces deux années de travaux n’auront pas été vaines puisqu’elles aboutissent à une série de propositions qui nous l’espérons feront l’objet d’un « Grenelle » de l’éducation nationale et ce dès la rentrée prochaine.

Tout d’abord, il est grand temps que les manuels scolaires cessent de présenter les sciences de la nature d’un point de vue sectaire en ne valorisant qu’une majorité au détriment d’une minorité. C’est la raison pour laquelle nous préconisons d’abandonner l’étude des grenouilles dès le CM2 au profit, restons français, de celle de l’escargot de Bourgogne. Cette discrimination positive permettra aux éducateurs d’aborder en toute sérénité l’enseignement de l’hétérosexualité comme de l’homosexualité et la transsexualité. Pour l’eugénisme et la zoophilie, on conservera l’histoire des fleurs et des abeilles.

A propos d’histoire, cet horrible ramassis d’insultes où l’on traite les uns de Mongols, les autres de bons à rien, affichant un sexisme tel que les jeunes femmes n’y sont représentées que brulées vives ou irradiées, cantonnant même les populations issues de l’immigration au Sud de Poitier et les gens de couleur aux basses besognes. Nous avons donc décidé, plutôt que d’être taxés de révisionnisme, d’en supprimer l’enseignement purement et simplement.

Les autres matières ne subiront elles que quelques modifications légères : En musique, une noire vaudra une blanche et l’enseignement de l’éducation physique et sportive sera mixte.

P.S. : Ce n’est presque pas une blague.

dimanche, novembre 09, 2008

samedi, novembre 08, 2008

Une grande perche

Sur mon chemin, j’ai croisé bien des lianes,
De celles qui font des hommes des singes
Attirés par la tangente et mes Dianes
n’aimaient que les phares et le linge.

Mais, du haut des faites j’aperçu,
Une belle plante au tronc avantageux
solide, droite et pleine d’autres vertus,
de celles que l’on gagne à partager à deux.

Puis, totalement effeuillé, je l’ai cueilli.
Elle était douce, légère et souple à mon bras,
Soulageant de ses sèves mon dos meurtri,
Ma hampe en main nous partîmes d’un bon pas.

vendredi, novembre 07, 2008

Un arbre contre une centaine de recherches

Aller sur Ethicle.com
Bonjour,

Vos recherches sur Internet permettent désormais de planter des arbres et lutter ainsi contre le réchauffement climatique.

Grâce à son partenariat officiel avec l'association Planète-Urgence, le moteur de recherche Ethicle.com plante

1 ARBRE POUR 100 RECHERCHES
EFFECTUÉES

Avec Ethicle.com :
- 100 recherches = 1 arbre
- 200 recherches = 2 arbres
- 300 recherches = 3 arbres
Planter des arbres

Et ainsi de suite jusqu'à recréer... l'Amazonie !
IL FAUT QUE TOUT LE MONDE S'Y METTE : parlez-en à tes amis, transférez ce message à vos collègues, installez la barre de recherche Ethicle.com sur votre ordinateur à la maison, au bureau, partout où vous le pouvez et aidez la planète à réduire le CO2 de l'atmosphère !

Pourquoi planter des arbres ?
Car seuls les arbres produisent de l'oxygène par photosynthèse et stockent le carbone (plus particulièrement le CO2 responsable de l'effet de serre et du réchauffement climatique), protégeant et maintenant ainsi notre cher écosystème. Un arbre c'est vraiment génial ! Alors optez pour le moteur vert Ethicle.com et faites un vrai geste pour la planète. Plantons des arbres et luttons contre l'effet de serre et la fonte de l'Arctique ! Ce sont les ours polaires qui nous remercieront !

Plus d'info sur ce projet sur Ethicle.com

A bientôt.


François est sur http://bof2eme.blogspot.com/

La Baleine


Je vais me faire tuer mais tant pis, je dédies celui-ci à ACC.
La Baleine

La baleine est échouée sur le flan,
Sa grosse tête au sable repose.
Oreille attentive écoute l’océan,
De lui est né toutes choses.

Plus que trois jours et trois nuits,
Elle ne conserve dans son sein,
Qu’un doux rêve concret de lui :
Des vagues au creux des reins.

Un jour, Jonas aussi devra sortir,
Quelques fanions agités ne suffiront
À faire naitre un soupir, un sourire,
Dame aujourd’hui haut les cotillons.

Demain, vous userez des mêmes,
À soutenir de sa bouche les voies,
Votre destin est de finir crème
A rendre fort jolie ma foi.

A tant nager voici vos eaux
Qu’elles pardonnent à Nivine
toute les insolences de mes mots
qui des Évents te taquinent.

P.S. : Jonas était censé détruire la ville de Nivine qui avait abusée des bonnes choses. Doutant de Dieu, il refusa la mission et s’enfuit en bateau. Jeté par dessus bord pour apaisé le courroux divin, il fut avalé par une baleine sans dommages passant entre deux fanions et vécu trois jours et trois nuits en son sein pour être recraché plus tard.

P.S.S. : Les fanions de baleine servaient, en leur temps, pour leur souplesse à la confection des parapluies, ombrelles, corsets et soutiens-gorges.

P.S.S.S. : La salle municipale de Saleux se nomme "Les Events".

jeudi, novembre 06, 2008

Elections americaines


Drapeau americain
Originally uploaded by smwarnke4.
Je ne sais si c'est la victoire du candidat démocrate aux élections américaines, mais je trouve désormais des courriers même pas traduits dans ma boite mail :
From Mr.Mustapha Billy
Auditing/Accounting Sectiona
Groupe Bank of Africa (BOA)
Ouagadougou, Burkina Faso.

My dear, I am contacting you in regards to a business transaction of a huge sum of money from a deceased account.Though I know that a transaction of this magnitude will make any one apprehensive and worried, but I am assuring you that all will be well at the end of the transaction. Meanwhile, I decided to contact you due to the urgency of this transaction.

PROPOSITION; I discovered an abundant sum of $18 Million US Dollars in an account that belongs to one of our foreign customers who died along with his entire family in a plane crash. Since his death, none of his next-of-kin or relations has come forward to lay claims to his account (fund) with this bank (boa).

This fund cannot be released from his account unless someone applies for claim as the next-of-kin to the deceased as indicated in our banking guidelines.
Upon this discovery, I now seek your permission to have you stand as a next of kin to the deceased person, and all information concerning the deceased person and the fund will be giving to you by me as an insider of the bank.

All documentations involved concerning the deceased will be carefully workedout by me for the fund to be released in your favour as the next of kin and beneficiary of the fund.
It may interest you to note that I have secured from the probate an order of mandamus to locate any of the deceased beneficiaries.

Acknowledge the receipt of this message in acceptance of my mutual business proposal because it will bring more financial increase in our life.

On your acceptance I will send to you an application letter you re-send to the appropriate departments of the bank for necessary approvals in your favour before the transfer will be processed.

I shall be compensating you with 30% of the fund while 60% will be for me and 10% will be set aside for the expenses that might incure during the transaction. And I will also let you know that while your share stays with you, mine shall be for investment purposes in your country

If this proposal is acceptable by you, do not take undue advantage of the trust I have bestowed in you.

I'm waiting your urgente mail respond.

Yours faithfully,
Mr.Mustapha Billy

Depression


Depression
Originally uploaded by h.koppdelaney.
Selon le dictionnaire, la définition
La considère au choix comme une affection,
Une perte de force mentales ou physique,
Une crise ou récession économique,
Un enfoncement ou une diminution
Un grave relâchement de la pression
Comme un trou dans la couche atmosphérique
Les seuls d’accord sur la sémantique
En anglais ou en français c’est la dépression.

L'éclat


L'éclat
Originally uploaded by francois et fier de l'Être.
Dit l’amie quel est cet éclat dans mes chaires ?
Là, à midi, le soleil, son teint, un rire ma chère.
Ici, des mèches, des bris, des pointes et du verres.
Ce n’est plus le début, c’est la fin … la guerre.

Pourtant, pourtant, je me souviens, c’était hier.
Son paréo, le nœuds sur son maillot, légère.
Elle dansait sur le sable et dans l’eau, hier,
Et maintenant, un veau, grasse et mégère.

mercredi, novembre 05, 2008

Saw 5


Le film Saw 5 n’est pas encore sur nos écrans que l’on parle déjà d’une nouvelle boucherie avec Saw 6 et pour faire la paire d’une Saw 7.
Décidément, cela ne vole pas haut ici.

La Pyramide s'effrite


La Pyramide du Louvre
Originally uploaded by Gregory Bastien.

Nul n’est besoin d’être d’origine égyptienne pour comprendre que le principe de base d’une construction pyramidale veut que la base soit plus large et longue que la pointe.
De même, nul n’est besoin d’être démographe pour comprendre que les enfants nés de la libération de 1945, les hordes du baby-boom ont maintenant plus de soixante ans.
Ors malgré l’un des taux de fécondité les plus élevés d’Europe, l’espérance de vie des français est telle que la pyramide des âges tends à ressembler à l’as de pique. Donc, à moins qu’une nouvelle vague de chaleur ne vienne en lisser les courbes, le système de retraite par répartition à la française vit ses derniers beaux jours.
On en a gommé les premiers effets en augmentant le nombre de trimestres nécessaires à l’obtention d’une retraite pleine et entière mais cette mesure n’offrait qu’un répits de quelques mois.
Aujourd’hui, on évoque un départ librement consentant après soixante dix ans qui même sans constituer des rentrées supplémentaires, permettraient aux caisses de retraite de reculer les échéances de quelques débours.
Ors, j’entends s’élever maintes oppositions qui ne proposent pas mieux et semblent n’avoir qu’un seul but dans cette histoire, c’est l’effondrement d’un système qui n’avait pas que pour seul mérite de garantir aux plus modestes un revenu proportionnel à leur travail. Certes, une réforme en profondeur est nécessaire mais en attendant, avec bientôt, très bientôt, moins de deux actifs pour un seul retraité, cela me semble être la mesure la moins contraignante à prendre. En gros, c’est cela ou au choix, la diminution des pensions ou l’augmentation des charges salariales.
En sus, un autre facteur est à prendre en considération, c’est la diminution de l’offre de main d’œuvre. Avec le départ en retraite d’une part importante de main d’œuvre qualifiée, il ne reste plus à nos entreprises que l’option de la délocalisation.
Alors, vous l’aurez compris, je suis pour, pour le départ librement consentit. D’autant qu’il ne concernera à mon avis que les amoureux de leur travail, ceux qui se jugent en bonne santé, enfin suffisamment pour l’assumer. Tandis que ceux qui se pensent ou sont épuisés par le travail pourront tout de même bénéficier de la protection du système.

mardi, novembre 04, 2008

Wallace et gros mythe


The Junior Genocide
Originally uploaded by Jaume d'Urgell.

Son mandat n’est pas encore fini que nos petits et grand écrans vont se charger de l’assassiner. Vous me direz que cela n’a rien d’original : « On assassine toujours de son vivant, on réserve l’encens aux morts ». Enfin, il faut bien reconnaître que les américains savaient à quoi s’attendre avec « Double You », reste à savoir maintenant si ils remettront le couvert avec le marchand de frites, sa bière et la poupée Barbie.

Après Al Gore et son édifiant documentaire, Monica et son porno, voici deux déclinaisons de Georges Walker Bush dans les comédies de l’année.

D’un côté nous avons la farce, “To be or not to be W”,. l’autobiographie non autorisée du plus controversé des présidents des États-Unis. A l'heure du bilan, globalement jugé comme catastrophique, Karl Zéro et Michel Royer offrent à "Dubya" la possibilité de s'expliquer et de se défendre, grâce au talent d'imitateur de Jim Meskimen. Et W lâche enfin toute sa vérité. Ce scénario ahurissant, Karl Zéro et Michel Royer n'en sont pas les auteurs : c'est une histoire vraie et terrifiante dont nous tous, habitants de la planète, sommes les héros bien involontaires.

De l’autre nous avons le brûlot de Michael Moore sur la gestion de la guerre en Irak par ce médiocre pétrolier texan devenu maître du monde libre et les liens personnels et financiers qui unissent la famille Bush à celle de Ben Laden dans « Farenheit 9/11 », récompensé d’une Palme d’or au festival de Canne.

Ou encore le dernier film d’Oliver Stone, la fiction « W - l’improbable président » ou comment en deux heures passer du statut d’alcoolique notoire à celui de 42ème Président des États-Unis, première puissance mondiale...

Décidément, le cinéma américain semble avoir encore de beaux jours devant lui.

P.S. : W pour Walker et non Wallace, vous l’aurez surement compris, la référence aux personnages de Nick Park porte non sur leur intellect mais sur leur matière : La pâte à modeler.

Le rêve...


Le repentir...
Originally uploaded by *Modimo*.

Une petite citation aujourd'hui :
Tout ce qui éxiste commence par le rêve des hommes.
LavaGirl

lundi, novembre 03, 2008

Ici, c'est la guerre !


To WAR!
Originally uploaded by flamingtalon1990.

Vous êtes trop jeunes pour que la bataille de la Somme vous dise quelque chose, mais la guerre des tranchées a envahie notre demeure, hier si paisible. Cela a beau être anatomiquement impossible, les deux minettes se regardent en chiens de faïence, retranchées chacune sur ses positions et dès que nous avons le dos tourné, elles se lancent à l’assaut l’une de l’autre usant de leurs baïonnettes rétractiles à la moindre de nos inattentions. Nous avons eu beau inonder le champ de bataille de quelques grenades phéromonales, dès qu’elles se sont assurées de notre neutralité par quelques bassesses et cajoleries, elles s’empressent de prendre possession d’un des points stratégiques de l’intendance de la maisonnée, qui de la litière, du point d’eau ou de l’écuelle, poussant l’autre à la faute et provoquent la future agression.
Même en multipliant les lieux stratégiques nous en sommes réduits à jouer à longueur de journée les tampons, les zones neutres de désarmement qu’elles s’empressent de séduire, de circonvenir pour repousser l’ennemie, l’isoler dans un coin de peu d’attrait, afin de passer pour l’agressée.
Nous en sommes à nous demander si nous ne préférions pas la situation antérieure où chacune régentait son étage, où nous n’en voyons aucune dans les parties communes.
Le seul qui soit réellement neutre dans cette histoire, c’est saxo. Il regarde les deux belligérantes avec une parfaite indifférence. Il faut dire que c’est le seul qu’elles laissent tranquille.


eXTReMe Tracker